Championnat de France des Rallyes Asphalte

Le championnat de France des Rallyes asphalte se déroule sur 9 épreuves entièrement sur asphalte. Cette article sera régulièrement mis à jour suivant les épreuves du calendrier.

Classement du championnat 2019 en bas de page

Calendrier 2019:

14 – 16 mars : Rallye du Touquet Pas de Calais 2019

Podium 2019 :

1. Nicolas Ciamin/Yannick Roche

2. Quentin Gilbert/Christopher Guieu

3. Yoann Bonato/Benjamin Boulloud

18 – 20 avril : Rallye de Lyon Charbonnières Rhône 2019

17 – 19 mai : Rallye d’Antibes Côte d’Azur 2019

14 – 16 juin : Rallye Vosges Grand Est

4 – 6 juillet : Rallye Aveyron Rouergue Occitanie

5 – 7 septembre : Rallye Mont Blanc Morzine

27 – 29 septembre : Rallye Cœur de France

24 – 26 octobre : Rallye du Critérium des Cévennes.

22 – 24 novembre : Rallye du Var

F. Peisson/L’Equipe

Déroulement de l’épreuve :

Nous allons voir uniquement la partie qui commence le jour des vérifications sur un rallye classique du championnat.

Un rallye du Championnat de France commence le jeudi ou le vendredi avec le traditionnel shakedown, c’est une route d’essai fermée par l’organisateur du rallye, pour que les pilotes mettent au point leurs voitures sur un tracé qui ressemble au tracé des spéciales qu’ils affronteront ce week-end. Une fois le shakedown fini, c’est l’heure du début des vérifications administratives et techniques qui en général commence le jeudi soir et se finissent le vendredi matin. Puis c’est la mise en parc fermé des voitures avant le début du rallye. En attendant le début du rallye qui commence en général le vendredi après midi, les mécaniciens d’assistance prépare l’emplacement et les outils pour ce week-end de compétition.

En début d’après-midi, la course commence par le passage sur le podium avant de se rendre à l’assistance puis de commencer la première journée de course qui se finie en fin de journée vendredi par une mise en parc fermé.

Après une bonne nuit de sommeil, samedi matin, les épreuves chronométrées commencent assez tôt, mais avant cela, on passe sur le podium pour discuter un peu de notre journée d’hier et de nos objectifs de la journée d’aujourd’hui. Le samedi, la journée se décompose en général de 3 ou 4 assistances pour environ 6 à 8 spéciales. Pour tous les pilotes ayant terminés ces 2 jours, il faut passer sur le podium final, un petit mot au speaker afin de remercier toutes les personnes qui étaient là pour t’aider, on récupère les coupes si jamais, nous sommes bien classés et si nous sommes extrêmement très bien classé, on fais péter le champagne avant de commencer une bataille de champagne avec ses adversaires. C’est un bon moment qui conclu le week-end. Personnellement le simple fait de finir un rallye est déjà une victoire en soit, car la course auto est une compétition extrêmement capricieuse, que en l’espace de une demi seconde, la course peut être finie sans aucune chance de repartir en super rallye le lendemain.

Je précise que le super rallye est une « vie supplémentaire » que donne l’organisation aux participants l’occasion de finir le rallye une fois que l’auto est remise sur pieds pour l’équipe d’assistance, suite à l’abandon du jour d’avant. Le super rallye vous donne d’office un temps forfaitaire de 3h de retard, afin d’éviter que le pilote ne remporte le rallye alors que sa voiture a été entièrement refaite à neuve contrairement aux autres voitures des concurrents.

Histoire de points

Le champion de France sera le pilote qui as marqué le plus de points sur l’année, un peu comme au football. Les points se gagnent pour les pilotes ayant fini « dans les points », cela veux dire que leur classement leur permet d’engendrer des points qui se cumulent sur chaque épreuve. En général ce sont les premiers au classement général et les premiers de leur catégories qui marquent des points.

Il n’y a pas de Finale

Comme dis précédemment, il n’existe pas de finale du Championnat de France des Rallyes, c’est ainsi qu’il arrive parfois que le champion sortant soit connu avant même la dernière épreuve du calendrier (contrairement à la Coupe de France), comme ce fut le cas de Yoann Bonato en 2018.

Des championnats dans le championnat

Au sein même du championnat de France asphalte, ce déroule plusieurs autres championnats d’une importance évidente.

Faisons un petit tour de ce qu’il existe

– trophée Michelin

– championnat constructeur

– formules de promotion

– trophée IGOL

Les vainqueurs de ces « championnats » notamment des formules de promotion ont en général une carrière évidente devant eux.

A noter :

Nouvellement née, la Volkswagen Polo R5 devrai faire son apparition cette saison.

Classement Pilotes 2019 du championnat de France des Rallyes Asphalte (maj 18/03/19) :

1er : Nicolas Ciamin. 41 points

2ème : Quentin Gilbert. 32 points

3ème : Yoann Bonato. 27 points

4ème : Stéphane Lefebvre. 23 points

5ème : Laurent Pellier. 19 points

5ème : Éric Brunson. 19 points

7ème : Éric Mauffrey. 14 points

8ème : Cédric Robert. 13 points

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.