Découverte : mécanicien compétition

Reconstruire une caisse ou changer une boîte à vitesse en 20min, voici le portrait d’un homme de l’ombre, essentiel au fonctionnement d’une équipe quelle que soit sa taille. Le travail de mécanicien compétition est une vraie vocation et une autre façon de vivre sa passion pour le sport automobile.

Aujourd’hui, nous allons découvrir le métier de mécanicien compétition avec Max, mécanicien chez Milano Racing à Plan de Cuques dans les Bouches du Rhône.

TR : Quelles études as tu faites pour arriver là?

MR : Alors, un Bac Pro en mécanique et une formation spécialisée à St Vallier dans la Drôme. La formation n’est pas reconnue par l’Etat mais sinon cela équivaut à un bac +2.

TR : Au terme de ton école, tu es spécialisé « Rallye » ou tous sports automobile ?

MR : Je suis plus spécialisé rallye par rapport à la formation.

TR : Quels sont tes domaines de compétence?

MR : Les compétences sont globales, cela va d’une simple vidange à la révision d’une boîte à vitesses, d’un étrier de frein ou d’un amortisseur. Tout en ayant des compétences en mécanique, carrosserie, usinage, soudure et électricité.

TR : Comment organises tu ta semaine de travail quand tu vas sur une épreuve le week-end ?

MR : En général, on part le mercredi ou le jeudi avant une course. Avant cela, on finit les voitures, on charge les camions, les pièces et les pneus. Dans ce cas, on travaille toute la semaine avec un temps de repos réduit surtout le week-end de la course.

TR : Te considères tu plus comme mécanicien ou metteur au point?

MR : Non, mécanicien. Le metteur au point, c’est plus le rôle de l’ingénieur.

TR : Existe-t-il beaucoup de débouchés dans les teams officiels?

MR : Pour celui qui a le niveau et qui le veut, oui sans problème.

TR : Quels sont les petits « plus » pour bosser dans une grosse équipe? La maîtrise de l’anglais par exemple ?

MR : Oui un bon niveau d’anglais et mécanique théorique et pratique.

TR : Avec l’arrivée de l’électrique en compétition, penses tu que ton métier va changer?

MR : Oui et non, je pense. Tout ce qui est logistique et préparation des courses, cela sera pareil. La seule chose qui va changer c’est la motorisation et la gestion des batteries.

TR : Merci à toi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.