Renault Clio Gr.A : présentation

Hello à tous,

Aujourd’hui je vais vous présenter une voiture mythique des rallyes Français, une voiture performante et plaisante à voir et à entendre. Je vous présente la Renault Clio Williams Gr.A.

Pour ce faire, j’ai demandé à Jean Louis Faverjon, pilote de la Loire de nous présenter sa voiture.

DESCRIPTIF COMPLET SOUS LES PHOTOS


Historique :

Clio 2 litres Gr.A montée en 1994, issue d’une Clio 16S Gr.N de 1991.

Marcel Patrois s’était fait prêter une des Clio Diac pendant un hiver, il en a fait un, copie mais moins chère… boîte Sadev au lieu de la RSE, étriers AP au lieu de Alcon, pivots mecano soudés au lieu d’alu, plus costaud mais plus lourd.

C’est l’une des rares Clio 16s/Williams à avoir l’arceau qui se prend sur le train AR.


Caractéristiques :

Caisse : soudée avec renforts Matter

Arceau : soudé Matter, repris sur train arrière

Amortisseurs : Bilstein DA Compétition montés sur crapaudines

Train avant : triangles train avant conception STAC, re fabrication Jacques Point

Train arrière : fusées réglages, fixations sur kit rotulé Jacques Point

Frein à main : hydraulique

Direction : directe

Freins : AV Disques 315 mm – Étriers 4 pistons AP Racing. AR : origine

Circuit d’essence : Double pompe à essence avec boîte tampon

Moteur : Clio F7R réalisé par MV Rectif Moteurs Miguel Vidal

Gestion : Boîtier E-Race – Mise au point Julien Petolat

Puissance/couple : 211 cv – 22 mkg – régime maxi 7800 tr/min

Échappement : latéral inox, sortie queue de carpe

Boîte à vitesses : crabots à 6 rapports Sadev STDA en H

Tableau de bord : Gr.A version 91-92

Jantes : Speedline Gr.A, 7,25 x 16

Poids : 975 kg


Révision/entretien :

Moteur :

Révision moteur préconisée tous les 1500 km de spéciale. Coût de la révision : environ 5000 euros.

Boîte à vitesses :

Révision tous les 1200 km. Coût de la révision : environ 3000€.

Pneus :

Pneus en 16, s’usent très vite sur le sec, en raison de la géométrie d’époque, beaucoup de carrossage. Les pneus avant sur le sec font environ 120 à 150 km de chronos.

Peu d’usure à l’arrière.

Trains roulants :

Lecture de la géométrie et réglages éventuels tous les 6 à 8 rallyes.

Elle a été réglée pour être très agile, du coup moins optimisée pour le rapide, mais elle très facile sous la pluie.

Les triangles conception STAC re fabriqués par Jacques Point, sont mieux que les Renault Sport fabriqués par Matter.

Freins :

On préserve pas mal les coûteux disques sur bols en roulant avec des plaquettes Pagid, moins agressives que les Carbone Lorraine.

A l’arrière, plaquettes d’origine.


Avenir :

Pour finir, elle a la particularité d’avoir uniquement des solutions techniques de l’époque, comme l’arbre à cames qui est la copie des 16s groupe A usine, moteur rageur mais peu coupleux. Pas de séquentielle, tableau de bord de l’époque, une vraie future VH.


Retrouvez Jean Louis dans notre article ICI et sa chaîne YouTube ICI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :