Interview : Anthony Mariani

Hello à tous,

Aujourd’hui, je vous présente un pilote, speaker, je dirai même personnalité Iséroise du rallye, monsieur Anthony Mariani.


1/ Bonjour Anthony, présente toi stp ?

Bonjour Bastien. Voila, je me présente. Je m’appelle Anthony Mariani, j’ai 32ans et je réside aux Abrets en Dauphiné, en Isère. Je suis dans le « monde » du rallye, depuis 1996 en tant que spectateur, depuis 2008 comme copilote, depuis 2014 derrière un volant et, enfin, depuis 2017 en tant que speaker officiel.

En gros je suis un vrai passionné.


2/ Parle nous de ta saison 2021 ?

Ma saison 2021 a commencé par des séances d’essais, afin d’être au point avec la voiture et aussi en « concordance » avec ma copilote. Car je continuais aussi en parallèle, l’apprentissage sur une voiture 4 roues motrices, une Subaru Impreza A8, suite a ma première expérience avec cette voiture sur le Rallye des Bauges 2020. Par la suite, elle s’est composée de 4 épreuves (1 rallye régional et 3 nationaux).

Le Rallye Régional du GAP RACING (début Août) : 59ème au général / 2eme de classe A8

Le Rallye National du SURAN (mi Septembre) : 31ème au général / 2eme de classe A8

Le Rallye National de l’EPINE AVANT PAYS SAVOYARD (mi Octobre) : 9eme au général / 1er GROUPE F RALLY NAT / 1er de classe A8

Le Rallye National de la NOIX DE GRENOBLE (fin Octobre) : 32eme au général / 3eme de classe A8.


En résumé : 4 rallyes, 4 arrivées, 4 podiums de classe, 1 podium de groupe et 3 copilotes différents.


3/ Parallèlement a ton activité de pilote, tu es speaker, cela se passe bien ?

Oui, j’ai pu développer cette activité de speaker sur des épreuves régionales, jusqu’à avoir à commenter des manches du Championnat de France 2ème Division.

Tout cela a pu être possible grâce à la confiance des organisateurs et la collaboration des confrères sur certaines régions.


4/ Tu a diverses cordes à ton arc : pilote, speaker, ouvreur ! Quelle activité aimerai tu bien développer en plus de tout ça ?

Les aspects liés à l’organisation d’une épreuve m’intéressent de plus en plus. Il faut savoir que je fais partie de l’ASA Saint Marcellinoise, et que j’ai œuvré pour mon épreuve de coeur (l’Epine Avant Pays Savoyard).

J’ai du reprendre énormément de choses sur cette dernière édition, afin d’apporter une aide au président Philippe Blanc. C’est une personne que je respecte, de par l’énergie qu’il met dans son épreuve et de son âge et puis en même temps, ce rallye, c’est aussi mon « RALLYE à DOMICILE ».

Je me suis occupé du timing, de la liste des engagés, des ouvreurs, des reconnaissances et de plein de petites choses relatives à la communication.

Mais on peut encore développer cela pour 2022, je le sais, je le sens.


5/ Tu a déjà été speaker sur des événements drifts, alors préfères tu le drift ou le rallye (en tant que spectateur) ?

Oui, j’ai pu officier sur des épreuves de drift, où je me suis fait de nombreuses connaissances et même des amis. C’est une autre forme de passion mais c’est tellement beau à voir aussi, que je me suis même laissé tenter dernièrement pour prendre le volant.


6/ Une idée de ta saison 2022 ?

Pour 2022, rien est bien encore décider.

Ce qui est sûr, c’est qu’on continuera avec ma copilote Emilie Massin, ainsi que toute mon équipe du « SANGLIER RALLYE TEAM » dans le même état d’esprit et surtout dans la même logique qui est de se faire plaisir au volant de la Subaru Impreza A8 (qui me donne d’ailleurs entière satisfaction).

Pour le programme rallystique, j’ai des idées d’épreuves de type nationales, mais je ne suis pas seul à décider, tout s’organise en équipe.

Pour le programme d’animations, mon calendrier se remplit petit à petit et j’en suis fier. J’espère un jour être « surbooké ».


7/ Que penses tu de l’arrivée de l’électricité en sport automobile ?

A ce niveau, hélas, c’est la nouvelle ère des courses automobiles…. Ce qui est quasi sûr, c’est que quand ce sera obligatoire, je ne serai plus pilote, mais j’essaierai malgré tout au moins une fois de piloter une de ces voitures, pour ne pas « mourir bête ».

Un petit mot de al fin pour remercier tous mes partenaires, mon équipe, ma chérie, ma famille, mes amis et mes clients pour tous ces agréables moments partagés durant ces saisons.

Merci, également, à Émilie Massin, pour sa confiance (nous sommes copropriétaires de la Subaru) et, enfin, merci à mon préparateur Quentin, de chez Road Track Garage.


Merci aussi a toi Bastien pour cette interwiew.

Les commentaires sont fermés.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :