Handicap et sport auto

Peux-t-on faire du sport auto en étant handicapé? Eh ben oui, vous pouvez. La fédération a mis en place tout un processus qui permet au licencié de participer à des courses.

Suite à mon appel avec un médecin de la fédération, voici ce qui en ai ressorti.

Un handicap c’est quoi ?

Déf. Larousse : Infirmité ou déficience, congénitale ou acquise.

A la FFSA, pathologies reconnues comme handicap :

– paraplégie : membres inférieurs

– tétraplégie : les 4 membres

– membre absent

Pathologies non reconnues comme handicap :

– maladie

– protèse si non rejetée par le corps.

Processus d’accès à la licence :

Le futur licencié doit voir un médecin fédéral régional qui fera un check up du patient, ainsi qu’un test de sortie du véhicule, afin de s’assurer qu’il puisse sortir en cas de sortie de route.

Si le médecin fédéral hésite a donner son accord. Ce sera à la commission médicale de la FFSA de statuer sur le sort du licencié.

Processus de validation de la voiture :

En plus du passeport technique, un commissaire technique vérifiera et validera ou pas le système installé dans la voiture, afin de permette au conducteur de piloter son engin en toute sécurité pour lui et les spectateurs.

Demande de licence :

Les licenciés non reconnus comme ayant un handicap posséderont une licence « classique ».

Les licenciés reconnus comme ayant en handicap posséderont eux une licence dite « restrictive ».

Une fois toute ces conditions réunies, le licencié peux participer à des courses automobiles de son choix comme son homologue sans handicap.

Commencer le rallye à 16 ans.

Votre passion pour le sport automobile arriva pendant votre adolescence ? Vous êtes impatient de monter dans une voiture de course? Ou bien votre père qui est déjà pilote vous propose une place de copilote?

Avec la FFSA, dès 16 ans, il est possible d’avoir une licence « junior », cette dernière vous permet notamment de copiloter en rallye régional ou national sans la possibilité de prendre le volant.

Afin de prendre le volant des l’âge de 18 ans, il vous faudra la licence RCC ou la NCC, ce sont les licences minimum pour participer aujourd’hui à un rallye en France, à conditions d’avoir 18 ans et son permis de conduire.

Le « jeune »copilote se doit de satisfaire à une visite médicale préalable (tout comme les adultes) afin d’être jugé apte au sport auto. Avec une licence junior, il y as pas de restrictions niveau « nombre de rallye » ou « type de voiture ».

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑