Les 10 erreurs à éviter pour débuter la course automobile.

Voici la liste des 10 erreurs à éviter avant de se lancer dans le rallye ou la course automobile en général.

1/ Ne pas viser trop haut : ne cherchez pas la victoire à tout prix dès votre première course.

2/ Ne pas avoir une voiture trop compliquée : évitez les voitures modernes ou les grosses voitures du R5 ou du R3 (même si votre budget le permet), commencez petit pour découvrir, puis évoluez. Ce qui est exactement par exemple, le but des formules de promotion.

3/ Tous les conseils ne sont pas bons à prendre : à mes débuts, j’entendais souvent « achète toi un fourgon pour faire l’assistance ». J’en suis à ma huitième saisons de rallyes et je n’ai toujours pas acheté de fourgon.

4/ Trop de pneus, tue les pneus! : trop de choix de pneus pour un début en compétition ne vous sera pas de grande utilité. Prévoyez entre 6 et 8 pneus mixtes (R888 ou autre) et 6 pneus maxi pluie et c’est bon.

5/ Préparer un rallye à l’arrache : dès que vous êtes engagé sur une course, organisez tout dans les moindres détails, faites une liste des pneus avec leur kilométrage, prévoyez les bons outils, vérifiez bien la pression des pneus de la remorque (vécu)… des petits gestes qui vous éviterons un gros stress plus tard.

6/ Un copilote qui a déjà couru : privilégiez autant que possible un(e) copilote qui a déjà couru quelques épreuves, ce sera toujours ce stress en moins de savoir s’il sait ce qu’il doit faire et a quel moment !

7/ Ne bâclez pas les reconnaissances : les reconnaissances sont très importantes même si vous connaissez la route. Connaître la route, c’est bien! mais la connaître en avance avec les notes, c’est encore mieux!

8/ Pas besoin d’être équipé comme Citroën Sport : pas besoin d’avoir plein d’outils de précision, groupe électrogène, boîte à vitesses supplémentaire, une machine démonte pneus, poste à souder, grue d’atelier, un karcher…. une caisse à outils bien remplie fera l’affaire. Au contraire, faire du Mc Gyver n’est pas l’idéal.

9/ Ayez l’essentiel à l’assistance : dans les pièces de rechange de base, plaquettes de frein, liquide de frein, antigel, huile, radiateur de refroidissement, cardans, triangles, pneus…. pas besoin d’avoir une culasse, un moteur, une boîte ou un pare brise…

10/ Partir sans avoir quelques sous sur soi : cela peux être bête, mais en cas de panne d’essence ou de besoin d’acheter un bidon d’antigel à une station service sur le routier, avoir 10/20€ en poche vous permettra de vous dépanner.

Les ouvreurs en rallye

Hello à tous,

Avez déjà entendu parler des ouvreurs? Aujourd’hui, je vais vous parler des ouvreurs, leurs rôles et comme le devenir.


Un ouvreur, c’est quoi ?

Définition team rallye 500 : Un ouvreur est un équipage officiellement inscrit, comme ouvreur d’un pilote engagé sur une épreuve autorisant ce type de pratique.

Vidéo ici


Les conditions météorologiques changent d’une heure à l’autre sur les rallyes comme par exemple le Monte Carlo, ainsi les ouvreurs sont autorisés à passer quelques heures avant le passage des voitures.

Les reconnaissances étant effectuées plusieurs jours avant la dite épreuve, les virages, bosses ou lignes droites ne changent pas, mais l’adhérence, les cordes peuvent changer.

Exemple de notes après les reconnaissances :

Reconnaissances jeudi après midi – Temps clair, 14°, route sèche.

100m – DROITE 3 RESSERT DANS LA FORET

50m – ÉPINGLE GAUCHE LARGE PAS CORDE

150m – DROITE A FOND GRAVIERS À L’INTÉRIEUR

Exemple de notes après le passage des ouvreurs :

Passage samedi midi – Temps gris, 3°, route humide.

100m – DROITE 3 RESSERT DANS LA FORET attention route humide en entrée.

50m – ÉPINGLE GAUCHE LARGE absolument PAS CORDE

150m – DROITE 4 pourri GRAVIERS A FOND GRAVIERS À L’INTÉRIEUR

Exemple :

Rallye asphalte Rallye Lyon Charbonnières 2019

Certaines spéciales ressemblai a un rallye terre alors que c’était du goudron pendant les recos. Vidéo ici.


Comment être ouvreur ?

En général, les ouvreurs sont des pilotes de rallyes accompagnés d’un copilote expérimentés. Certains ouvreurs sont de célèbres vainqueurs de championnat, citons par hasard, Simon Jean Joseph ou encore Bryan Bouffier.

Le pilote participant au rallye doit engager « son » ouvreur lors de son propre engagement. Les informations comme la voiture, les noms et les adresses de l’équipage, sont demandés (comme pour un engagement classique). De plus, pour avoir une plaque ouvreur et des numéros, une somme doit être déboursée (env. 150€ pour un rallye de Championnat de France). Les noms des ouvreurs peuvent être inscrits jusqu’au moment des vérifications. Seuls les pilotes inscrits au championnat (de France) peuvent avoir des ouvreurs.

Il ne faut pas confondre les ouvreurs d’un pilote et les ouvreurs d’un rallye, qui passent en voiture 0 avant le départ des spéciales. Les voitures 0 sont des voitures de course (en général), qui vérifient et valident la sécurité du tracé par un premiers passage, avant de lancer les voitures proprement dites.


Règlements concernants les ouvreurs :

– La voiture utilisée par chaque ouvreur doit posséder sa propre assurance. 

– Le véhicule doit être conforme au code de la route et seuls quelques équipements sont autorisés.

– Le pilote ayant engagé son ouvreur est responsable de ce dernier.

– seulement 2 personnes sont autorisées a l’intérieur des voitures « ouvreurs »


Voilà c’est tout, Bonne journée.

Rouler à l’étranger

Les rallyes n’existent pas qu’en France. Beaucoup de courses se font à l’étranger, en Europe et aussi sur d’autres continents. Alors pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

Certaines courses très célèbres se passent à l’étranger, comme les Boucles de Bastognes.

Mais est-ce qu’un licencié Français peux participer à un rallye à l’étranger?

Alors oui sous certaines conditions :

Avec une licence RCC -> impossible de courir à l’étranger

Avec une licence NCC -> il vous faut une attestation délivrée par le comité (photo ci dessous) qui vous autorise à courir en dehors des frontières, pour une ou plusieurs courses NATIONALES, autorisant les étrangers (équivalent au PEA en France). Cette attestation doit être demandée au moins 10 jours avant la date de l’épreuve.

Cette attestation est valide uniquement pour les rallyes de l’Union européenne (Suisse et Monaco inclus). Pour un rallye en dehors, il faudra avoir une licence ICC.

Avec une licence ICC -> licence internationale donc vous êtes libre d’aller ou vous voulez. Pensez juste à votre passeport.

Niveau contraire technique :

Je pense que le plus simple c’est d’appeler l’organisateur du rallye dans le paysconcerné, pour connaître les véhicules acceptés. La réglementation locale peut complètement varier d’un pays à l’autre même si la « trame FIA » est identique pour tous.

Chaque pays est libre de créer des groupes, comme le F2000 chez nous, donc peut être que votre voiture peux rentrer dans une catégorie dans un autre pays…. a voir.

Certains pays ont des voitures avec plaque d’immatriculation et donc avec carte grise, en France depuis 2012, la CG n’est plus obligatoire. Pensez y avant de partir en voyage.

Certaines voitures ne sont plus aptes à participer au rallye du Championnat du Monde, il faudra donc penser à regarder la liste ci dessous. Mais si votre véhicule n’est pas dans cette liste, il reste une solution.

Les parfaits exemples sont les rallyes de doublure d’une manche du Championnat du Monde, notamment le cas pour le Monte Carlo par exemple. Cela permet à tous les pilotes de participer au fameux Monte Carlo, car depuis peu, seules les voitures du groupe R et WRC peuvent participer au championnat du Monde des Rallyes. Et oui, mesdames et messieurs, l’accès au « professionnalisme » est désormais restreint.

Par exemple : la Citroën C2 R2 n’est plus homologuée en mondial. Donc si vous voulez participer au Monte Carlo, il faudra qu’un rallye national de doublure soit organisé en plus de la manche du mondial.

Prendre une licence étrangère :

Un licencié Français peut très bien prendre une licence à l’étranger, pour cela il doit avoir un pied à terre avec un justificatif de domicile du pays concerné pour demander sa licence. Le permis Français suffit pour demander une licence à l’étranger, sinon il faudra faire une traduction de votre permis.

Si vous avez une famille dans un pays étranger, il serai peut être plus simple de prendre directement sa licence dans la fédération concernée.

J’espère que ces informations vous serons utiles.

Comment recevoir son laisser passer VHRS?

Pour les rallyes de régularité VHRC, votre voiture doit disposer soit d’un passeport technique historique (PTH) ou d’un laisser passer VHRS. N’espérez jamais prendre le départ sans l’un des deux sésames.

Pour le passeport technique historique, votre véhicule doit dépendre des réglementations techniques de l’époque où il était homologué, vous ne pouvez pas monter une boîte séquentielle sur une auto des années 1960 car ce n’est pas autorisée sur cette époque de la réglementation technique.

Pour le laisser passer VHRS, il vous faut imprimer le formulaire sur le site de la FFSA, inscrire ses coordonnées, les caractéristiques de la voiture (immatriculation, numéro de chassis, cylindrée….). Vous devez prendre une photo de 3/4 avant (dimension 9 cm x 13 cm, une photo standard quoi, pas de stickers, voiture à l’arrêt et personne à bord) que vous devez joindre.

Inscrire les modifications de votre voiture (pour ma part, arceau 6 points), je ne considère pas le tableau de bord floqué, ou les jantes en 13 comme des modifications. Une fois que vous avez rempli toutes les cases, vous envoyez le courrier à la FFSA accompagné d’un chèque de 100€.

Une semaine plus tard, vous recevez votre laisser passer VHRS.

Et voilà, laisser passer reçu en 1 semaine top chrono, première épreuve pour moi à domicile, le Rallye Lyon Charbonnière Rhône 2019.

Comment s’organiser pour participer à une course.

Avant de pouvoir envisager de participer à une course, il faut regarder si vous travaillez ou pas, dans quel cas, vous devez poser un ou plusieurs jour de congés afin de pouvoir participer à cette épreuve.

pour ma part, une fois que je me suis décider sur une date, je regarde la disponibilité de ma voiture; je m’explique. Je fais le tour des mes pneus savoir si ils sont aptes à avaler les kilomètres que je vais leur mettre, je regarde l’entretien, je regarde si les pannes ou problèmes passés ont été résolus. Je fais également le tour de mon matériel d’assistance et de mon véhicule tracteur histoire d’éviter un problème.

Si je n’ai pas de copilote, je post une petite annonce comme celle ci sur un site de petites annonces rallystique.

Bonjour,

Je recherche une copilote H/F pour le rallye de Lyon Charbo 2019 en 106 XSi VHRS.

Demande moitié engagement.

Merci

Une annonce toute simple, polie, bien écrite.

Les papiers d’inscriptions s’impriment à partir des ASA organisatrices, il suffit de cliquer sur télécharger puis d’imprimer.

Le règlement particulier du rallye ou je participe se trouve également sur le site de l’ASA organisatrice. Le règlement est le document qui regroupe toutes les informations principales du rallye, date et lieu de l’épreuve, les infrastructures, spéciales et kilométrages, lieu des parcs d’assistance, déroulement des recos, remise des prix….

La demande d’engagement doit être envoyée par la poste avec le montant des droits d’engagement. Le cachet de la poste faisant foi. Si vous êtes sur liste d’attente, il faut attendre que devant vous que des places se libèrent afin de vous voir monter.

Vous voilà donc officiellement engagé à un rallye, l’organisation commence vraiment à partir de ce moment là. D’abord, il me faut 2/3 gars pour l’assistance, assurer tout seul l’assistance entre les deux spéciales et possible mais ce n’est pas simple. Si l’épreuve est loin, on regarde où on se loge (camping, hôtel, connaissances) et combien de nuits il faut prendre.

Le week-end d’avant mon copilote organisera nos reconnaissances, Afin que tous ce passe pour le mieux possible dans le délai imparti par l’organisation. La semaine d’avant, je nettoie la combinaison, les gants et les sous vêtements ignifugés pour qu’il soit prêt à l’utilisation. Le jour du départ approche, j’envoie quelques sms à mes copains de l’assistance pour qu’ils gardent leur motivation pour ce week-end.

C’est la veille du départ, je nettoie la voiture, fais les niveaux, je gonfle l’ensemble des pneus qui compose le convoi (pas moins de 10 pneus plus ceux de la voiture de course). Je charge la voiture du matériel d’assistance et des pneus supplémentaires. J’accroche la remorque sur son crochet d’attelage je monte et sangle la voiture de course pour ne pas qu’elle bouge durant le transport. Je fais un visite rapide du garage pour m’assurer que je n’ai rien oublié.

Un petit tour à la station service et au supermarché local, pour ravitailler tout ce petit monde et c’est parti pour un week-end rallye.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑