Peugeot 208 R4

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons découvrir une voiture que j’ai vu pour la première fois au rallye du Mont Blanc 2020, la Peugeot 208 Rally 4.

Exit la 208 R2 et bienvenue au turbo, la réglementation évolue et la nouvelle 208 conçue par Peugeot sport s’appelle maintenant Peugeot 208 Rally 4. Décryptage.

Avec la nouvelle réglementation 2021, la 208 R4 deviens 208 R2….


Une Peugeot 208 R4 est une Peugeot 208 1.2 pure tech modifiée. Tchao et bonne journée.


Une Peugeot 208 R4 est une base de Peugeot 208 1.2 Pure Tech de 130 chevaux, évoluée et préparée pour la compétition.

Malgré cela, quelques changements évidents sont présents sur la voiture de course.

– boîte à vitesses

– turbo

– suspensions

– caisse

– freins

Mais la base du moteur semble identique en tous points.


Descriptif technique d’une 208 R4 et d’une 1.2 pure tech :

Moteur : 3 cylindres turbo (R4 et pure tech)

Cylindrée : 1199 cm3 (R4 et pure tech)

Puissance : 209 cv à 5450 tr/mn (R4), 130 cv à 5500 tr/mn (pure tech)

Couple : 290 Nm (R4), 205 Nm (pure tech)

Boîte à vitesses : 5 séquentielle (R4), 6 manuelle ou 8 automatique (pure tech)

Poids : 1080 kg (R4), 1150 kg (pure tech)

Réservoir : 60 litres (R4), 44 litres (pure tech)

Caisse : arceautée/soudée (R4), pas concernée (pure tech)

Prix d’achat : 66000€ HT (R4), 25000€ TTC (pure tech)


Quel intérieur préférez vous ? 1 ou 2 ?

1/

2/

Renault Clio Gr.A : présentation

Hello à tous,

Aujourd’hui je vais vous présenter une voiture mythique des rallyes Français, une voiture performante et plaisante à voir et à entendre. Je vous présente la Renault Clio Williams Gr.A.

Pour ce faire, j’ai demandé à Jean Louis Faverjon, pilote de la Loire de nous présenter sa voiture.

DESCRIPTIF COMPLET SOUS LES PHOTOS


Historique :

Clio 2 litres Gr.A montée en 1994, issue d’une Clio 16S Gr.N de 1991.

Marcel Patrois s’était fait prêter une des Clio Diac pendant un hiver, il en a fait un, copie mais moins chère… boîte Sadev au lieu de la RSE, étriers AP au lieu de Alcon, pivots mecano soudés au lieu d’alu, plus costaud mais plus lourd.

C’est l’une des rares Clio 16s/Williams à avoir l’arceau qui se prend sur le train AR.


Caractéristiques :

Caisse : soudée avec renforts Matter

Arceau : soudé Matter, repris sur train arrière

Amortisseurs : Bilstein DA Compétition montés sur crapaudines

Train avant : triangles train avant conception STAC, re fabrication Jacques Point

Train arrière : fusées réglages, fixations sur kit rotulé Jacques Point

Frein à main : hydraulique

Direction : directe

Freins : AV Disques 315 mm – Étriers 4 pistons AP Racing. AR : origine

Circuit d’essence : Double pompe à essence avec boîte tampon

Moteur : Clio F7R réalisé par MV Rectif Moteurs Miguel Vidal

Gestion : Boîtier E-Race – Mise au point Julien Petolat

Puissance/couple : 211 cv – 22 mkg – régime maxi 7800 tr/min

Échappement : latéral inox, sortie queue de carpe

Boîte à vitesses : crabots à 6 rapports Sadev STDA en H

Tableau de bord : Gr.A version 91-92

Jantes : Speedline Gr.A, 7,25 x 16

Poids : 975 kg


Révision/entretien :

Moteur :

Révision moteur préconisée tous les 1500 km de spéciale. Coût de la révision : environ 5000 euros.

Boîte à vitesses :

Révision tous les 1200 km. Coût de la révision : environ 3000€.

Pneus :

Pneus en 16, s’usent très vite sur le sec, en raison de la géométrie d’époque, beaucoup de carrossage. Les pneus avant sur le sec font environ 120 à 150 km de chronos.

Peu d’usure à l’arrière.

Trains roulants :

Lecture de la géométrie et réglages éventuels tous les 6 à 8 rallyes.

Elle a été réglée pour être très agile, du coup moins optimisée pour le rapide, mais elle très facile sous la pluie.

Les triangles conception STAC re fabriqués par Jacques Point, sont mieux que les Renault Sport fabriqués par Matter.

Freins :

On préserve pas mal les coûteux disques sur bols en roulant avec des plaquettes Pagid, moins agressives que les Carbone Lorraine.

A l’arrière, plaquettes d’origine.


Avenir :

Pour finir, elle a la particularité d’avoir uniquement des solutions techniques de l’époque, comme l’arbre à cames qui est la copie des 16s groupe A usine, moteur rageur mais peu coupleux. Pas de séquentielle, tableau de bord de l’époque, une vraie future VH.


Retrouvez Jean Louis dans notre article ICI et sa chaîne YouTube ICI.

Les bonnes adresses pour faire du sport automobile.

Hello à tous,

Voici les bonnes adresses pour les débutants, les pratiquants ou les spectateurs.

Contactez moi si vous voulez que votre société apparaisse.


Flocage tableau de bord

Flocage 71 en Saône et Loire.


Achat matériel pilote/copilote

GT2i

RRS dans le Gard.

Oreca dans le Var.

BPS Racing

Le magasin des pilotes dans le Rhône.

PM Racing dans les Alpes Maritimes.

Tpms-shop.fr


Location matériel pilote/copilote


Adhésifs automobile et décoration complète

Concept Adhésif dans l’Ain.

Dioski


Pièces compétition

NSB Concept dans le 91.

Swapland.fr

Config-racing.com

Dtmparts.com

Xrallyparts.com

Daluz.fr

Axauto-parts.com

SJ-3P


Location de voiture de courses

R2S Location en Isère.

Automeca dans le Var.

Europe Location Rallye dans la Loire.


Arceau et montage

J Point dans l’Isère.

MD Service dans la Loire.

VERITEC dans le Nord Pas de Calais


Suspension

R.TEC dans l’Isère.

Viarouge dans l’Aveyron


Préparation moteur

LE NY Compétition dans le Morbihan.

Lorrtec dans l’Ain.


Assurance compétition

Assurance Lestienne dans la Marne.


Matériel de garage, assistance

GT2i

RRS

Oreca

BPS Racing


Pneus semi slick

1001 pneus


Météo sur les spéciales

Météo agricole (heure par heure).


Informations commissaires ou épreuves ou informations diverses

Comité Rhone-Alpes-Auto ou votre comité régional. Utile pour trouver le numéro d’un commissaire, ou informations sur les licences ou les fiches d’homologation.


Forum sur le rallye et petites annonces

Mikado Racing

Rally-Forez

Forum-rallye.com

Forum-auto


Informations diverses

FIA Databases


Sites internet sur le rallye

Rally-Sport

Pilote de course

Team rallye 500.com

Planète Marcus


Photographie et vidéaste

Ouhla lui

Maxicorde

Rivierarallynet.com

Rally fix

01team3V

Rallye Chrono

Maxisound74


Stage de pilotage :

XTREM Drift dans les Bouches du Rhône.


Fédérations et associations :

FFSA

Drift-cfd.com

Rally-2 Kit by Oreca : présentation

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet en plein expansion sur notre territoire et qui devrai bientôt, nous permettre de voir rouler des voitures intermédiaires entre les véhicules R5 et R3.

Le R4 qu’es ce que sait :

Le classe R4 officiellement reconnu comme Rallye 2-kit permet de voir rouler des voitures 4 roues motrices, aux performances proche d’une R5, mais également au dessus des capacités d’une R3. Le R4 semble être l’avenir de la discipline avec un budget maîtrisé.

La société Oreca vends un kit pour cette catégorie, celui comprends :

transmissions

– moteur complet avec turbo et ÉCU

– freins avant et arrière

– faisceau électrique

– boîte à vitesses

– réservoir d’essence

Quelles spécifications technique pour le kit Oreca :

Le prix du kit est de 85000 HT, a cela une caisse arceautée doit s’ajouter car chaque concurrent peux monter la caisse qu’il désire. À condition toute fois de respecter quelques règles (voir ci dessous). Le kit vendue par Oreca est identique à tous les concurrents.

Mais ce n’est pas juste un vulgaire montage de pièces, des études de conception doivent être faites afin de développer l’installation des 4 roues motrices, la modification de caisse, préparé l’arrivée du moteur et des trains roulants. Tout cela n’est a pas la portée du premier venu.

Le moteur 1.6 THP de 263cv emprunté à la 308 GTi prendra place sous le capot, tandis que tous les autre éléments, seront strictement identiques et ils ne seront pas modifiables. Tout simplement car ce kit vendu par Oreca, est homologué FIA et que toutes modifications rendrai l’homologation caduque.

38€ du km annoncé, 40% moins cher à une R5. Le Rally 2 kit ou R4 semble être l’étape intermédiaire avant le grand bain. Marche idéale pour les jeunes talents franchement sortie des formules de promotion. Par dessus ça, le kit existe en version Asphalte et Terre.

Plusieurs véhicules possibles :

Un large choix de véhicules utilisables est disponible. Parmis les voitures déjà construites, il existe les Audi A1, Toyota Etios, Renault Clio, Dacia Sandero, Hyundai i20, Toyota Yaris, Suzuki Swift, Ford Fiesta ou encore Fiat 500 X.

Mais vous pouvez choisir n’importe quel véhicule, tant que celui ci est produit a au moins 2500 exemplaires en 24 mois et qu’il possède un empattement entre 2300 et 2700 mm.

Au 1er mars 2021, le kit est homologué en en Championnat de France des Rallyes asphalte, en plus de l’édition terre et de la coupe de France, très bonne nouvelle pour les passionnés. Le kit est également accepté dans de nombreux pays et sur tous les continents. Et de source sûre, plusieurs projets dans le monde entier sont déjà en cours de réalisation, en plus de ceux déjà existants en Afrique du Sud ou encore en Argentine. La Toyota Yaris Française de Victor Cartier, est la dernière voiture Française construite à ce jour (15/12/2020).

Le projet est suivi de bout en bout par Oreca jusqu’à validation finale et à l’étranger. Le kit est disponible a l’expédition partout dans le monde.


A voir en 2021 sur nos couses. Moi personnellement, j’ai hâte de voir ca.

Le diesel en rallye

Hello a tous,

Le diesel en rallye ? Ben pourquoi pas. Certaines voitures diesel roulent en France et même à l’étranger. Non, ce ne sont pas des Tracteur pulling, mais une petite fumée noire est quand même présente!

Si on me pose la question aujourd’hui, de ce que je pense du diesel en rallye, je réponds « couple de tracteur et des performances honorables ».

En France, les voitures diesel sont interdites en F2000, mais on en retrouve en A ou N. Les moteurs les plus répandus semble être les HDi ou les TDi, peu de chance de voir un jour une Citroën BX 19 TD sur notre territoire. Et pourtant, elle est homologuée en Gr.A et Gr.N, tout comme sa grande sœur la ZX.


Voici une vidéo en France :


Mais aussi à l’étranger :


Liste des voitures qui on le droit de rouler :

Citroën BX et ZX diesel N4 ou A8 (turbo)

– Fiat Punto R3D (turbo)

– Skoda Fabia TDi N4 ou A8 (turbo)

Seat Ibiza et Léon TDi N4 ou A8 (turbo)

– Skoda Octavia TDi N4 ou A8 (turbo)

– BMW 330d N4 ou A8 (turbo)

– BMW 120d N4 ou A8 (turbo)

– Volkswagen Golf TDi (turbo)

– et sûrement d’autres


Alors à qui le tour ?


http://www.teamrallye500.com est un blog créé et mise en ligne par un pilote amateur, dans le but d’aider les débutants mais aussi les spectateurs, dans une passion commune qui est le sport automobile. –

La Renault 5 Alpine Gr.2 en détail avec Kevin Voron.

Hello.

Aujourd’hui, nous allons parler d’une voiture ancienne qui roule en VHC et qui arrive encore à faire quelques temps sur les rallyes Français.

Pour se faire, j’ai fais appel à Mr Kevin Voron, heureux propriétaire de l’un de ces modèles !


Team rallye 500 : Kevin Bonjour

Kevin Voron : Bonjour

TR 500 : présente toi stp

KV : alors moi, c’est Kévin, j’ai 29 ans, je suis maçon, j’habite en Isère et je roule en VHC depuis 3 ans.

TR 500 : parle nous de ta voiture ?

KV : c’est une Renault 5 Alpine Gr.2 de 1978, version compétition client. Elle a toutes les pièces que Renault Sport vendait a l’époque, malgré la rareté de certaines pièces. J’ai commencé à acheter mes premières pièces à l’âge de 15 ans, pour avoir une voiture terminée en 2016. La coque a été achetée neuve, mais avec un arceau pas idéal que j’ai du modifier.

Sur la R5, il y a 4 amortisseurs combinés filetés, des gros freins, grosse barre de torsion, la direction directe, le train avant mécano soudé, la boîte 5 synchro est une boîte « monte carlo »; ainsi que collecteur spécifique en Y et deux carburateurs weber en 45. Elle fais 128.5 cv pour une cylindrée de 1397 cm3.

Le Gr.2 est environ équivalent au Gr.A actuel.

TR 500 : es ce que tu penses que tu peux retrouver les mêmes sensations dans une Renault d’aujourd’hui ?

KV : c’est une super auto avec des sensations qu’on ne peux retrouver sur les voitures actuelles.

TR 500 : arrives tu a rouler avec d’autres Renault 5 Alpine sur une course?

KV : oui, c’est déjà arrivé deux fois.

TR 500 : que penses tu de l’arrivée de l’électrique en rallye?

KV : c’est bien triste d’en arriver là. Ce n’est absolument pas quelque chose qui m’attire.

TR 500 : merci beaucoup

KV : merci à toi

Les acquis en sport auto

Un sujet important en sport automobile, un système qui permet de tout connaître sur la voiture, s’assurer que la liaison homme/machine se déroule à 100% des capacités de chacun. Nous parlons des acquis en sport automobile.

Au lieu de vous faire un article long et compliqué, je vous mets un lien vers une vidéo de François Delecour, lors des essais avec l’Aston Martin V8.

Vidéo ici

Pour mieux comprendre le graphique en bas à droite, voici le détail :

– violet : régime moteur

– bleu : rapport de boîte

– rouge : les G (je crois)

– vert : pourcentage d’accélération du papillon

Pour mieux comprendre le tableau en haut à gauche, voici le détail :

– à gauche en vert : pourcentage d’accélération

– les deux ronds : compte tours et vitesse

– à droite : les G en avant et arrière

– la barre au dessus : les G en latéral (droit et gauche).


Ensuite bien sur, il existe les acquis mécanique ou de chrono, afin de connaître les températures des différentes pièces ou le temps à chaque tour.

Puis les acquis comme notre ODB sur la voiture qui donne les défauts sur un temps d’utilisation.

Le flocage de tableau de bord expliqué par Flocage 71.

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons voir avec Guillaume Rognon, qui gère l’entreprise Flocage 71, en quoi consiste le flocage de tableau de bord. Il va nous parler également de son activité professionnelle et de son actualité rallystique.

TR : Bonjour à toi et merci pour l’interview.

FL71 : Merci à toi.

TR : Présente toi.

FL71 : Je m’appelle Guillaume Rognon, j’ai 20 ans et j’habite un petit village dans le Maconnais (71). Je suis chef de chantier dans une entreprise de TP.

TR : Parle nous de ton expérience et activité rallystique ?

FL71 : J’ai commencé a copiloter à 16 ans et je continue dès que possible. J’ai 41 rallyes à mon actif sur beaucoup de voitures différentes.

TR : Parle nous de flocage 71?

FL71 : Je viens de créer ma micro entreprise qui se nomme Flocage 71. Son activité consiste à réaliser des flocages pulvérisés en fibre de nylon. Je réalise des tableaux de bords, des panneaux de portes, des consoles centrales…..etc

TR : Pour quels clients travailles tu?

FL71 : Je travail beaucoup pour les particuliers en ce moment, dans le domaine du rallye, du circuit, du tuning ou de drift.

TR : Quelle a été ta réalisation la plus compliquée?

FL71 : Les réalisations les plus compliquées, sont celles avec des logos de couleurs, mais le rendu est magnifique ce qui m’incite a continuer.

TR : As tu un site internet?

FL71 : J’ai une page Facebook (Flocage 71) et une page Instagram (Flocage 71).

TR : Merci beaucoup

FL71 : Merci à toi.

Beaucoup de puissance en rallye, est-ce obligatoire ?

Dans cet article, nous allons parler de la puissance du moteur sur une course de types rallye. Est-ce obligatoire d’avoir beaucoup de puissance ?

J’ai ouvert un sujet sur le forum « rally forez » pour avoir des avis. Pour ce faire, nous allons comparer, la comparaison est un bon moyen de montrer un sujet que je veux vous exposer.

Nous allons donc comparer une Skoda R5 et une Porsche GT+

280cv pour l’une, 505cv pour l’autre et pourtant la Porsche est quasiment tout le temps derrière….. explication.

La Porsche semble beaucoup plus avantagée pour devancer la Skoda, presque le double de puissance, une accélération plus importante, une vitesse plus haute…. et pourtant.

Skoda Fabia R5 :

Avantages :

– voiture conçue pour le rallye

– débattement de la suspension meilleur

– motricité meilleure

– plusieurs type de pneus

– pardonne les erreurs

Inconvénients :

– performance à la baisse (accélération et reprise « par rapport à la Posrche »)

Porsche GT + :

Avantages :

– vitesse plus élevée

– accélération

– son du flat 6

Inconvénients :

– pas beaucoup de choix de pneus

– débattement des suspensions moindre

– ne pardonne pas les erreurs, voiture de gentlemen driver

– un peu moins agile


BILAN : j’ai déjà vu des voitures de moins de 150cv être sur le podium scratch et des voitures de moins de 200cv remporter un rallye.

La Porsche est un concentré de sensations, bruyante et performante. La Skoda est un concentré de technologie silencieux mais efficace.

Les Fiat 124 Abarth ou Alpine A110 sont autant voir plus performantes et pourtant il y a presque 200cv de moins que la Porsche.

Si je devais faire le même match disons sur une course de cote ou une course sur circuit, la Porsche sera avantagée et la Skoda en retrait. Le rallye est bien une discipline sportive automobile à part entière avec ses propres contraintes.

La F2-11? et pourquoi pas?

Quelle auto pour débuter? L’éternelle question que se posent les futurs pilotes sur les forums, et à chaque fois, les mêmes réponses.

Les Peugeot 106 XSi, Rallye ou S16, Citroën AX Sport ou Saxo VTS remportent largement les suffrages. Mais une classe à chaque fois est oubliée et pourtant elle est encore moins onéreuse que la N1. Il s’agit de la petite classe du F2000, la F2-11.

Dans cette classe qui exige une cylindrée maximum de 1150cm3, un grand nombre de modèles sont disponibles :

– Fiat Cinquecento Sporting

– Fiat Seicento Sporting

– Peugeot 205

– Peugeot 106

– Citroën AX

– Renault Twingo

– Austin Mini

– Autobianchi A112

– Citroën C1

– ….

Mais pourquoi personne n’est attiré par cette classe ?

Tout simplement parce que quand on parle de sport automobile, on imagine toute de suite puissance et performance, ce qui n’est pas le leitmotiv de cette classe.

Sortie d’usine de production, les véhicules de la N1 ont une puissance égale à 95/100cv minimum. Tandis que d’origine une voiture de la classe F2-11 dépassera rarement les 70cv.

Globalement, pour avoir une voiture de performance équivalente à une voiture N1 d’origine, un bolide de la F2-11 devrait passer par la case préparation, chose que le débutant, en général, ne peux se permettre au début de sa carrière sportive.

Certains modèles PSA, possèdent une mécanique commune avec leur grandes sœurs N1 ou F2-12, et il suffira dans ce cas là, de faire un mélange de 2 moteurs pour arriver à la cylindrée autorisée. Tandis que pour la boîte, les amortisseurs et le freinage, toute ces pièces pourront se monter sans problème.

Pour les modèles plus spécifiques (Fiat Cinquecento par exemple), la panoplie de pièces communes avec d’autres modèles de la marque est quasi inexistante, le moteur sportif à la base manque de puissance, mais il est légèrement compensé par rapport au poids de la voiture. Malgré cela en passant par la case préparation, il pourra prendre une quinzaine de chevaux sans trop de frais.

Que penses les pilotes roulants dans cette classe ?

Personnellement, cette classe me permet de courir, sans trop de frais, sans but de résultats, même si parfois, la bataille existe quand il y a plusieurs concurrents inscrits.

Mais sinon, cette classe est, je pense, une classe plaisir, participer à moindre frais, se faire plaisir et passer sur le podium le soir.

Et même si 70 cv pour 700 kg n’est pas impressionnant, je suis fier de ce que j’ai au garage et je suis très heureux quand mes slicks foulent la ligne d’arrivée.

Bien sur, certaines voitures de cette classe dépassent aisément les 100 cv avec boîte à crabots voire séquentielle, elles possèdent des performances de premiers ordres, mais la, ce n’est pas le but de cet article.

Monter une voiture de rallye pour moins de 10000€

Nous allons voir aujourd’hui comment monter une voiture de course pour moins de 10000€.

La voiture la plus performante et la plus simple semble être une Peugeot 106 S16* que nous négocierons sur leboncoin à environ 1000€ roulante, mais avec des frais et un joint de culasse à faire.

Parmi les 1000€ de cette 106 S16, quelques 400€ de pièces seront revendues (intérieur, échappement, pneus…)

Sur cette auto, nous allons rajouter un arceau avec fiche d’homologation et un préparateur l’installera pour un total de 2500€. Plus 1000€ de peinture.

Certains vendeurs vendent des caisses déjà arceautées pour environ 2000€ sur les sites comme mikado ou rally forez.

Ajoutons une enveloppe de 1500€ pour l’habitacle complet. Celui ci comprend baquets et harnais homologués x2, radio, extincteur manuel et automatique, radio, mousses d’arceau, fixations de roue de secours, lampe copilote, coupe circuit, film anti déflagrant et cale pied pilote et copilote.

Niveau moteur, un remise à neuf du moteur, avec joint de culasse, pompe à eau, courroie de distribution et joint de queue de soupapes pour 300€ de pièces.

Une paire de plaquettes de freins performance et de durites avia pour 200€.

Côté préparation, un couple 13*64 pour boîte MA coûte dans les 300€, un collègue vous le montera pour 100 à 200€ de MO. L’embrayage quand à lui, pourra rester d’origine.

Pour les suspensions, des bilstein B6 neufs retarés rallye asphalte pour 1000€ les 4 feront très bien l’affaire. Ou bien une paire de combinés filetés pour 500€ de plus.

Le moteur de 120cv semble assez performant pour un bon début, 120cv fiable vaut mieux que 160cv instables. Nous allons quand même lui installer une ligne Gr.N, un collecteur 4 en 1 et un bon arbre à cames pour 1000€.

Finalisons avec l’achat de 6 pneus mixtes neufs à 800€ l’ensemble.

Voilà, votre voiture est quasiment prête à rouler, reste juste les consommables, décoration, attaches capots et vous voilà à la tête d’une voiture de rallye performante prête à manger vos adversaires.

Les pièces (obligatoire) pour une voiture de rallye sont estampillées d’un •

Total :

Voiture : 1000ۥ

Arceau + montage : 2500ۥ

Peinture : 1000ۥ

Habitacle : 1500ۥ

Révision moteur : 300€•

Boîte : 500€

Frein : 200€

Suspensions : 1500ۥ

Préparation moteur : 1000€

Pneus : 800ۥ

Autres : 500ۥ

Revente pièces : – 400€

TOTAL : 10400€** ou 8700€•

Et voilà. 10400€ pour une 106 S16 F2-13, assez performante pour jouer les podiums de classe.

>>>>>>>>> Lien BPS RACING ici <<<<<<<<<


* valable aussi pour toutes les voitures du groupe PSA où les pièces sont nombreuses.

** ce tarif peux être largement réduit si vous n’achetez pas toutes les pièces ci dessous.

La vitesse maxi en rallye

Est ce que la vitesse maxi est importante en rallye? Réponse : bien sûr que oui. Est ce que rouler très, très vite en rallye est utile? Eh bien non. Le rallye n’est pas un sport de vitesse comme la formule 1 ou le dragster.

En rallye moderne, peu de véhicules dépassent les 180 km/h en vitesse maximum. Pourquoi? Parce qu’il vaut mieux accélérer vite que de rouler vite. C’est pour cela que nos véhicules sont équipés de boîte à vitesse courte. Comme cela, en sortie de virage, on peux accélérer vite et fort, mais pas très longtemps car la vitesse maximum est vite atteinte.

Deuxièmement, les enchaînements de virages sont tellement rapides et les lignes droites très peu présentes, qu’il serait complètement inutile et dangereux de rouler à plus de 250 km/h sur une route de montagne.

Quelques véhicules font exception à cet article !

Notamment les Porsche GT3 qui, même avec une boîte courte approchent les 210 km/h de vitesse max. Ou plus globalement les voitures du groupe GT.

Je peux aussi classer tous les véhicules roulant en boîte de série, mais je ne connais personne qui est déjà arrivé en fond de cinquième vitesse avec une boîte de série sur un rallye. Même en circuit, cela doit être rare.

Je pense que la vitesse maximum idéale en rallye se situe entre 150 et 190 km/h. Rouler moins vite, c’est possible mais avec très très peu de chevaux et rouler plus vite aussi, mais à condition d’avoir de la puissance car même les WRC ne dépassent pas cette vitesse.

Les boîtes bien étagées sont hyper intéressantes, cela permet d’avoir une première longue (jusqu’à 70 km/h) et d’avoir 4 ou 5 rapports courts (entre 15 et 25 km/h de montée en vitesse).

Liste non exhaustive des vitesses maxi :

Porsche GT3 RS : 210 km/h

Clio super 1600 : 170 km/h

C3 WRC : 190 km/h

Clio R3 : 165 km/h

106 Rallye N1 : 160 km/h

Cinquecento A5 : 150 km/h

Privilégiez donc la boîte vitesses, le châssis et les freins avant d’avoir de la puissance. La puissance n’est rien, si on ne peux pas l’arrêter à temps.

Budget : 5000€ par saison

Dans cet article, je vais essayer d’être dans la peau d’un amateur qui dispose d’un budget de 5000€ pour toute une saison de rallye.

Cette somme est déjà importante et beaucoup de possibilités se propose à vous.

Parmi les 5000€, nous allons enlever 500€ de licence. Ce qui réduit donc le budget à 4500€. Mais que peux-t-on faire avec 4500€ ?

Louer une voiture :

– vous pouvez louer une Citroën SAXO VTS N2 et faire 3 rallyes régionaux ou 2 rallyes nationaux et payer les engagements

– vous pouvez louer une Renault Clio R3 sur un rallye national et payé l’engagement

– vous pouvez louer une Citroën C2 R2 et faire 5 ou 6 slaloms ou courses de côte et payer les engagements

Acheter une voiture (mais dans ce cas, vous ne roulez pas) :

– vous pouvez acheter une petite N1 ou F2-12 ou F2-13 avec l’équipement de base et homologuée. Suivre ce lien ici -> Acheter une voiture de rallye avec 5000€.

– vous pouvez dénicher une Renault Clio RS N3 accidentée avec la caisse HS

Rouler avec sa propre voiture :

– vous pouvez acheter 8/10 pneus pour la saison (1000/1500€ un stock pas trop vieux), puis participer à 6 rallyes régionaux ou bien à 3 nationaux, payer les engagements et les reconnaissances.

Dans le détail :

– engagement : 6 x 350€ : 2100€

– reconnaissance : 6 x 80€ : 480€

– nourriture : 6 x 40€ : 240€

– déplacement : 6 x 50€ : 300€

– couchage : 6 x 50€ : 300€

– entretien de la voiture : 6 x 30€ : 180€

– stock de pneus : 1000€

Ce budget rentre dans le cas, ou vous n’avez pas de problème au cours de la saison.

J’espère que cet article vous aidera à calculer votre budget.

Le groupe R, digne héritier des Kit Car?

Le groupe R est le dernier groupe né dans les rallyes Français. Le panel des voitures est large, il va de la voiture proche de série avec les R1 au mini WRC, représentées par les R5.

A l’époque des Kit Car, il exista au moins une Kit car par classe de cylindrée, même dans les petites cylindrées. 106 Kit Car, saxo Kit car, 306 maxi, Xsara Kit car, Cinquecento Kit car…. la liste est longue.

Mais aujourd’hui, regardons les Kit car d’avant et le Groupe R d’aujourd’hui.

1er point : le look

Point essentiel et remarquable facilement. Quasiment toutes les Kit car avaient des voies larges alors qu’aujourd’hui, c’est beaucoup plus rare (sauf pour les R5).

2ème point : le moteur

Fini les 2l atmosphérique de 300cv, les plus gros moteurs atmosphériques montés sur un véhicule du Groupe R sont les 1.6l des Peugeot 208 ou C2 R2 (+/- 200 cv). Et les 2.0 de 250 cv des R3.

3ème point : le turbo

De mémoire, aucune Kit car n’était montée en turbo, alors que les voitures du groupe en sont équipées pour une bonne partie d’entre elle (Fiesta, DS 3, Clio, 208…)

4ème point : la cylindrée

Les Kit car avaient des voitures dans toutes les classes de cylindrées, avec des moteurs de 2 litres et 300cv au plus haut et 1,1 litres et 127cv au plus bas.

En groupe R, le premier moteur est un 1.0 turbo de 125cv d’origine et 1.6 turbo de 280cv au max.

5ème point : le poids

Les voitures du groupe R sont globalement lourdes, 1030 kg pour une Ford Fiesta R1 avec un moteur de 999 cm3 contre 880 kg pour une Citroën Saxo Kit car.

6ème point : l’engouement

Quasiment 20 ans après leur lancement, les Kit car font toujours plaisir à voir quelques soit la voiture, les moteurs envoûtants en sont sûrement la principale cause.

Une Citroën Saxo Kit car ou une Peugeot 106 Maxi font rêver des passionnés et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Pas sur que les Citroën DS3 R3 ou les Peugeot 208 R2 suscitent le même engouement.

7ème point : le son

La voiture du groupe R qui représente mieux une Kit car des temps anciens, c’est la Citroën C2 R2. Le son à l’échappement est juste magique et presque digne des Kit car.


Conclusion :

Mon avis personnel est, que la génération est belle et bien révolue et que les constructeurs veulent aujourd’hui avoir des voitures de courses performantes et moins cher à l’entretien.

Le groupe R, ne représente pas les Kit Car, c’est un groupe à part entière regroupant des automobiles récentes dopées à coup de turbo et de technologies modernes. Plus rien à voir avec nos moteurs atmosphériques, criant leur puissance dans les hauts régimes et se rapprochant avec la limite à chaque virage. Le R est bien plus aseptisé mais du coup moins impressionnant a voir.

Côté performances, les Kit car n’ont pas pris une ride, même avec 20 ans d’âge, même si la nouvelle génération pousse.


Présentation Renault Clio Cup x65

En marge de la course de cote de Limonest, j’ai pu rencontrer Laurent Balandrat qui roule en Renault Clio Cup A3. Sa voiture est une Clio Cup de la Coupe Renault avec son numéro de série.

Voici une présentation de son auto.

Moteur : Renault F4R (Clio RS)

Puissance : 190cv à 6250 tr/mn

Cylindrée : 1998 cm3

Boîte à vitesses : séquentielle à 6 rapports avec autobloquant

Vitesse maxi : 232 km/h

Poids : 960 kg

Frein av : disques ventilés 280 mm

Frein arrière : disques 238 mm

Suspensions avant : combinés filetés

Suspensions arrière : combinés filetés

Pneus : 15 pouces

Galerie photo d’une Renault Clio Cup X65

Vue d’ensemble d’une Renault Clio Cup X65

Arceau et plancher sans roue de secours.

Rampe d’injection

Habitacle avec la barre d’arceau et le tableau de bord spécifique à la Cup.

Levier de vitesse de la boîte sadev et console centrale de bord.

Moteur Clio RS 2.0 16V

Filtre à air avec cloison anti chaleur

Double sortie d’échappement « Clio Cup »

Cache poussière

Jantes speedline en 15 pouces

Boîte à vitesse Sadev ST 75

Des voitures rares en rallye.

Aujourd’hui, cet article est dédié aux voitures rares en rallyes de 2005 à nos jours.

Certains véhicules ont été conduits par des pilotes d’exception, notamment François Delecour avec l’Aston Martin.

Cette liste est essentiellement composée de voitures roulant en rallye moderne, les VHC comptent beaucoup de voitures d’exception comme une Triumph Dolomite, engagée au rallye des Vignes 2019.


Ferrari F355 Challenge GT 10

Morgan 414 GT9

Recherche photo de cette fameuse Morgan 414 GT9. Merci.

Volvo C30 F2-14

Caterham Super Seven GT 9

Crédit photo : CCracingperso

Mercedes C180 F2-14

Crédit photo : VCV

PGO Hemera GT 10

Opel Speedster Turbo GT 10

Crédit photo : Laurent Garal – Pilotedecourse.com

Saab R900 A8

Crédit photo : Saab blog

Aston Martin Vantage GT 15

Crédit photo : Nans Évent Photos

Différence entre une Clio R3T et une Clio 200 EDC

La Renault Clio 200 EDC est la voiture de base pour le montage de la Clio R3T. Le moteur de 1618 cm3 est présent dans les 2 versions. Mais c’est quasiment la seule pièces de série qu’il reste.

Nous allons voir que les ingénieurs Renault sport ont fait du bon boulot surtout au niveau du poids entre les deux autos.

Le tableau de bord est assez identique sauf la partie intérieure qui a été tout simplement supprimée.

Comparons les deux véhicules :

Cylindrée :

Clio R3T et 200 EDC : 1618 cm3 turbo, 16 soupapes

Puissance :

Clio R3T : 242 cv de 4000 à 5000 tr/mn

Clio 200 : 200 cv à 6000 tr/mn

Couple :

Clio R3T : 48.0 mkg de 3200 tr/mn

Clio 200 : 26.0 mkg à 2000 tr/mn

Boîte à vitesses :

Clio R3T : séquentielle à 6 rapports

Clio 200 : EDC double embrayage à 6 rapports

Poids :

Clio R3T : 1080 kg

Clio 200 : 1204 kg

Jantes :

Clio R3T : 17 pouces

Clio 200 : 18 pouces

Vitesse maximum :

Clio R3T : env. 180 km/h

Clio 200 : 230 km/h

Train avant :

Clio R3T et 200 EDC : pseudo McPherson

Train arrière :

Clio R3T : essieu rigide

Clio 200 : essieu déformable

Freins avant :

Clio R3T : disques ventilés 330 mm

Clio 200 : disques ventilés 320 mm

Freins arrière :

Clio R3T : disques ventilés 274 mm

Clio 200 : disques ventilés 260 mm

Nous pouvons voir que beaucoup de pièces de la 200 EDC ne sont plus présentes ou on étaient modifiées dans la R3T. Le couple moteur a lui doublé pour seulement 40cv de plus.

Il n’y a aucun doute, la Clio R3T est une vraie voiture de course.

Les formules de promotion

Trophée Fiat Cinquecento, 106 rallye, saxo VTS, saxo T4, Volant 206 XS, Clio Cup, Adam R2, 208 R2, Fiesta R2J… l’éventail de formules de promotion depuis plus de de décennies est assez conséquent et multi marques.

Principe de la formule promotion :

Le principe est que tous les concurrents inscrits disposent strictement de la même configuration du véhicule. C’est à dire que tous les véhicules sont identiques en tout point, que le changement de pièces par une autre peut entraîner la disqualification, si celle ci n’est pas conforme au cahier des charges du constructeur. Les pneus sont les mêmes pour tous le monde. Le but est de permettre aux équipages de ce démarquer car seuls les qualités rallystique compte. Aucun concurrent ne peux supposer aller plus vite car sa voiture est meilleure qu’un autre pilote.

Inscription :

Pour tout concurrent voulant participer à une formule de promotion, il faut s’acquitter des droits d’entrée. Ils comprennent l’engagement en tant que tel, puis une panoplie complète de la marque (combinaison, gants, chaussures, les autocollants….) notamment ils vous donnent accès pendant les courses aux stands de la marque et à leurs banque de pièces. Les inscriptions ne vont engagent pas à faire tout le championnat, mais cela vous permet de marquer des points dans l’optique de remporter le trophée en fin d’année. L’engagement à une coupe de marque ne vous empêche pas de payer l’engagement aux épreuves. C’est deux choses complètement différentes.

Classement :

Chaque manche du trophée rapporte un certain nombre de points suivant le classement de l’équipage. Les formules de promotion compte en général entre 5 et 8 épreuves, le championnat est parfois mixte asphalte/terre. En fin de saison, les points sont calculés et celui qui a le plus de points qui remporte le trophée.

Dotations :

Les formules de promotion ont des dotations assez importantes qui permet à certains pilotes de presque s’auto financer. Il n’est pas rare que le premier gagne plus de 5000€, puis c’est dégressif. Chacunes des formules possèdent leur propre dotations, certaines ce sont de l’argent, d’autres de l’argent + des pneus….

Récompense finale :

En règle générale, le vainqueur du trophée gagne un volant officiel pour la saison suivante au volant d’une voiture de la marque et d’ un niveau de performance superieur. Beaucoup de pilote de renom sont passés par ce « révélateur de talent ». Citons en premier lieu, Cédric Robert ou bien Sébastien Loeb ou encore Adrien Fourmaux.

Actuellement en France il existe comme trophées :

Peugeot 208 R2

– Ford Fiesta R2J

Renault Clio R3T

Monter sa voiture de rallye

Pour débuter le montage d’une auto de course ou bien mettre aux normes un véhicule ayant déjà rouler, la FFSA mets en ligne la réglementation technique sur son site internet.

Dans cet article, je vais vous faire la liste du strict minimum obligatoire dans son auto de compétition afin de pouvoir participer à des épreuves.

Cette liste est valide dans toutes les épreuves sur routes.

Arceau : 6 points (à modifié) ou arceau avec fiche, l’arceau doit être validé par la FFSA. Pensez à acheter l’indispensable mousse d’arceau, qui doit se positionner à chaque endroit ou il y as risque de collision entre l’équipage et l’arceau. L’arceau 6 points classique doit être modifié avec une croix de toit, 2 croix de portes avec des goussets et d’autres renforts. Le mien est de regarder le site de la FFSA.

Baquets : l’habitacle de la voiture doit comporter 2 baquets (1* pour le slalom ou course de côte). Les baquets doivent avoir moins de 5 ans afin d’être autorisés apte.

Harnais : 5 ou 6 points obligatoires (4* en slalom) et de moins 5 ans (pas en slalom). Ils vous faut acheter des œillets pour fixer vos harnais. Les œillets se fixent dans les fixations des ceintures d’origine, si ce n’est pas le cas, il faut acheter des contres plaques à souder sous la caisse.

Extincteur: 2kg manuel obligatoire et extincteur automatique obligatoire (sauf en slalom ou il est conseillé) avec leur étiquettes correspondantes. Extincteur automatique obligatoire en rallye et course de côte. Les extincteurs (manuel et automatique) sont à faire réviser tous les deux ans. Ils doivent être dégoupillés pour les vérifications et ils doivent pour s’actionner de l’intérieur et de l’extérieur. L’extincteur automatique comporte 6 buses. 2 pour l’habitacle et 4 pour le moteur.

Coupe circuit 6 poles : obligatoire en rallye avec son autocollant intérieur et extérieur. Une tirette à l’extérieur doit également être présente.

Film anti déflagrant : film de sécurité à coller à l’intérieur des vitres, ce « plastique » permet d’éviter que la fenêtre éclate en mille morceaux en cas de choc. Le fenêtre ne sera pas intacte car ce n’est pas un film anti casse.

Attaches capots : indispensable en compétition

Si j’ai oublié des trucs. Dites le moi.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑