Présentation : Fiat Cinquecento Sporting F2-11

Hello,

Aujourd’hui je vais vous présenter ma voiture de course.


Fiat Cinquecento Sporting F2-11 de 1996.

Moteur : origine

Cylindrée : 1108 cm3

Puissance : 65 cv à 6200 tr/mn

Boîte à vitesses : origine

Amortisseurs avant : combinés filetés AVO GTZ, barre stabilisatrice origine.

Amortisseurs arrière : AVO GTZ, barre stabilisatrice MGF

Freins avant : disques origine 238mm, plaquettes Ferodo, durites aviation.

Freins arrière : tambours origine 180mm, durites aviation.

Arceau : boulonné 6 points, modifié suivant annexe J.

Jantes : 13 pouces

Pneus : Nankang NS-2R 175/50/13

Poids : 710 kg

Avis du propriétaire : Très petite auto en rallye, mais avec un petit 1.1 qui en demande toujours plus. Vitesse de pointe très faible, mais suffisante dans les descente.

Présentation : Volkswagen Golf 1 GTi Gr.1

Hello,

Aujourd’hui dans la rubrique « Présentez vos voitures », voici la Golf 1 GTi du pilote Michel Chanal.

Volkswagen Golf 1 GTi groupe 1 classe c4 de 1980

Moteur : origine

Cylindrée : 1588 cm3

Puissance : 110 cv

Boîte à vitesses : origine avec pont court

Amortisseurs : bilstein

Freins avant : disques origine 239mm, plaquettes Ferodo

Freins arrière : tambours origine 180mm

Suspensions avant : bilstein

Suspensions arrière : bilstein

Arceau : boulonné

Jantes : 13 pouces

Pneus : Toyo R888 185/60/13

Poids : 900 kg

Avis du propriétaire : Très bonne auto en vhc en groupe 1 et classe c4. Depuis que je l’ai, j’ai juste changé l’alternateur. Je roule en pneus Toyo r888r qui coûte 80 euros pièce.

En gros c’est une auto amusante et très économique.

Le rallye au féminin avec PMG Racing.

Hello à tous,

Aujourd’hui nous allons parler d’un team de 2 sœurs savoyardes, qui forment ensemble un équipage, qui roule sur nos routes de rallye.

Je vous présente le PMG Racing, interview avec Pauline et Mathilde Gaillard.


Team rallye 500 : Salut à vous, alors pour commencer présentez vous ?

Pauline Gaillard : Bonjour, je m’appelle Pauline, j’ai 26 ans et j’habite sur la commune de Seythenex en Haute-Savoie. Je pratique le sport automobile depuis 2018. J’ai commencé en tant que copilote et depuis 2 ans je suis aussi pilote. Je n’arrive pas à choisir quel baquet je préfère, alors je fais les deux !

Mathilde Gaillard : Bonjour, je m’appelle Mathilde, j’ai 21 ans et j’habite Montpellier. Je suis commerciale dans l’agro-alimentaire dans cette ville pour l’entreprise Metro. Par ailleurs je pratique ma passion pour le rallye depuis 2 ans, en tant que copilote.

TR500 : Expliquez nous vos parcours rallystiques ?

PG : J’ai commencé en 2018 comme copilote, malgré que nous ayons rencontré de nombreux problèmes mécaniques, je n’ai pour autant pas été déçue, bien au contraire.

L’année 2019 fût bien meilleure : nous avons goûté au plaisir des podiums de classes et nous réalisons avec ma sœur notre premier rallye à domicile.

Nous étions sur une bonne lancée donc nous avons acheté notre voiture de rallye en 2020 et la saison s’annonçait extra mais le covid-19 (NDLR : mention inutile :), en a décidé autrement… J’ai fait seulement deux rallyes en tant que copilote. Et nous avons tout de même clôturé celle-ci sur une bonne note, car nous avons pu rouler ma sœur et moi avec notre voiture au rallye des Bauges. Nous avons déjà hâte que la saison reprenne !

MG : Pour ma part j’ai commencé un an plus tard en 2019. Avec 3 pilotes différents y compris ma soeur, Pauline. Je me souviens comme si c’était hier de mon premier rallye à Vaison-la-Romaine. C’était un magnifique rallye d’ailleurs. Ensuite s’en est suivi le rallye des Vignes, puis sans oublier notre premier rallye à domicile en tant qu’équipage féminin avec ma frangine. J’ai également fais d’autres rallyes tel que celui des Bauges à plusieurs reprises et le rallye de Beaufort.

Dernièrement avec ma sœur, nous avons fait le rallye des Bauges avec notre propre voiture une 106 F2012. Cette voiture est une réelle fierté pour nous !

TR500 : Parlez nous du PMG Racing ?

PG : Nous avons créé cette association il y a deux ans. Il est important de souligner qu’il n’y a pas que ma sœur et moi qui faisons vivre PMG Racing. Nous sommes suivies et aidées de près par Marie ma meilleure amie. Elle nous suit dans toutes nos aventures. Officiellement, elle est secrétaire de l’association mais pour cette association et pour nous, elle est bien plus.

Nous sommes aussi entourées de nombreux bénévoles (amis et famille) lors de nos événements. L’an dernier nous avons réalisé notre première soirée dansante. Ce fut un réel succès ! 320 personnes ont répondu présentes ! Encore merci à eux.

MG : À travers cette association, nous voulons partager notre passion, mais également nos valeurs et au sens large nos personnalités.

De plus, on arrive de plus en plus à faire vivre cette association, par les réseaux sociaux mais également par le biais de la soirée dansante que nous avons organisé en février dernier. Au vu de ce plaisir partagé pendant cette soirée nous nous languissons de recommencer cela une fois de plus !

TR500 : Pourquoi avoir créé ce groupe ?

PG : Nous avons voulu officialiser notre aventure. Notre objectif est de gagner en visibilité pour nos sponsors et nous faire connaître lors de l’organisation d’événements.

MG : En créant ce groupe nous gagnons en crédibilité et en visibilité face à nos sponsors et lors de nos divers évènements.

TR500 : En tant qu’équipage 100% féminin, avez vous des retours positifs?

PG : Bien sûr, avant d’être un équipage féminin nous sommes un équipage de frangines et cela plaît. Univers souvent conjugué au masculin, le rallye s’ouvre aujourd’hui à la gente féminine, être à la recherche de sensations fortes.

MG : Certes on est un équipage féminin, mais ce qu’il y a de plus beau, c’est que nous sommes deux sœurs. Nous sommes unies pour une discipline qui nous tient à cœur. Après oui nous avons beaucoup de retours positifs et c’est encourageant de voir de plus en plus de « nanas » dans ce monde si masculin.

TR500 : Parlez nous de votre voiture ?

PG : Nous avons acheté en 2020 notre première voiture de rallye. Avec notre 106 XSi nous courrons dans la catégorie des F2012. Nous avons refait toute la peinture à notre convenance. Mécaniquement parlant, il s’agit d’une voiture très simple, elle est quasiment toute d’origine. Cela est un choix, pour le moment je souhaite progresser et la fiabiliser avant d’envisager toutes évolutions. En revanche, à terme nous profiterons de la liberté de la classe dans laquelle nous roulons pour songer à quelques améliorations. Car il ne faut pas oublier que le but est de faire les meilleurs temps.

MG : Pour faire simple, cette voiture est notre petit bébé que l’on bichonne depuis le début. C’est la concrétisation d’un objectif que l’on compte bien suivre et enrichir au fil du temps dans le but de faire les meilleurs temps possibles !

TR500 : Alternez vous le siège de pilote/copilote ?

PG : Oui, je trouve que d’être pilote ou copilote sont deux jobs aussi complémentaires que différents. Mais surtout tout aussi intéressant. Je souhaite continuer de faire les deux le plus longtemps possible.

MG : Le siège de pilote me tente de plus en plus mais avoir la vie du copilote entre les mains est une sacrée responsabilité : Je n’ai pas encore assez d’expérience et de confiance en moi pour gérer cela donc je vais continuer de progresser en tant que copilote ! De plus j’ai la possibilité de prendre plaisir à piloter dans d’autres circonstances, notamment lorsque je suis au guidon de ma moto.

TR500 : Qui a décidez de prendre le volant et comment cela s’est fait ?

PG : J’ai commencé avant ma sœur à pratiquer le rallye et je suis tout de suite devenue mordue de cela. L’idée d’acheter une voiture m’a très vite trotté dans la tête. Mais pour cela il me fallait un copilote. J’ai pensé tout de suite à ma sœur qui sans hésiter a dit oui. Et nous voilà parties dans notre aventure.

TR500 : Une idée des épreuves ou vous voir en 2021?

PG : On croise les doigts pour que la saison se réalise comme prévue, mais nous souhaitons rouler ensemble dans 6 rallyes :

– Rallye du pays de Faverges

– Rallye du pays de Savoie

– Rallye des Bornes

– Rallye du Trieves

– Rallye des Bauges

– Rallye des Monts et Coteaux

J’essaierai par la suite de trouver quelques rallyes supplémentaires en tant que copilote !

MG : Si le contexte le permet, vous pourrez nous voir avec ma sœur, dans notre 106 sur les rallyes qu’elle a cité ci dessus.

Il me reste à envisager les rallyes accompagnés par un/une autre pilote que ma sœur…. Je pense par exemple au rallye des Vignes pour débuter la saison. Mon but est de faire le plus de kilomètres possibles pour m’améliorer d’avantage. C’est pourquoi j’ai la volonté de découvrir les rallyes nationaux cette année.

TR500 : Que pensez vous de l’arrivée de l’électrique en rallye ?

PG : Il s’agit d’un sujet épineux. Je pense que malheureusement à terme, nous allons y venir. Nous aimons le rallye pour l’ambiance, les voitures plus ou moins vieilles, reconnaissables par les spectateurs grâce à leurs bruits de moteurs… Nous pensons que l’arrivée de ces voitures vont beaucoup dénaturer notre sport.

MG : C’est un sujet que l’on entend de plus en plus… D’un point de vue écologique c’est évident que nous allons y venir. Surtout que même en électrique il y a désormais de très bonnes voitures. Seulement le charme du rallye sera forcément impacté…

TR500 : Pauline, Mathilde, merci pour votre temps passé pour cet interview.

PG et MG : Avec plaisir!


Retrouvez les sur Instagram et Facebook.

Renault Clio Gr.A : présentation

Hello à tous,

Aujourd’hui je vais vous présenter une voiture mythique des rallyes Français, une voiture performante et plaisante à voir et à entendre. Je vous présente la Renault Clio Williams Gr.A.

Pour ce faire, j’ai demandé à Jean Louis Faverjon, pilote de la Loire de nous présenter sa voiture.

DESCRIPTIF COMPLET SOUS LES PHOTOS


Historique :

Clio 2 litres Gr.A montée en 1994, issue d’une Clio 16S Gr.N de 1991.

Marcel Patrois s’était fait prêter une des Clio Diac pendant un hiver, il en a fait un, copie mais moins chère… boîte Sadev au lieu de la RSE, étriers AP au lieu de Alcon, pivots mecano soudés au lieu d’alu, plus costaud mais plus lourd.

C’est l’une des rares Clio 16s/Williams à avoir l’arceau qui se prend sur le train AR.


Caractéristiques :

Caisse : soudée avec renforts Matter

Arceau : soudé Matter, repris sur train arrière

Amortisseurs : Bilstein DA Compétition montés sur crapaudines

Train avant : triangles train avant conception STAC, re fabrication Jacques Point

Train arrière : fusées réglages, fixations sur kit rotulé Jacques Point

Frein à main : hydraulique

Direction : directe

Freins : AV Disques 315 mm – Étriers 4 pistons AP Racing. AR : origine

Circuit d’essence : Double pompe à essence avec boîte tampon

Moteur : Clio F7R réalisé par MV Rectif Moteurs Miguel Vidal

Gestion : Boîtier E-Race – Mise au point Julien Petolat

Puissance/couple : 211 cv – 22 mkg – régime maxi 7800 tr/min

Échappement : latéral inox, sortie queue de carpe

Boîte à vitesses : crabots à 6 rapports Sadev STDA en H

Tableau de bord : Gr.A version 91-92

Jantes : Speedline Gr.A, 7,25 x 16

Poids : 975 kg


Révision/entretien :

Moteur :

Révision moteur préconisée tous les 1500 km de spéciale. Coût de la révision : environ 5000 euros.

Boîte à vitesses :

Révision tous les 1200 km. Coût de la révision : environ 3000€.

Pneus :

Pneus en 16, s’usent très vite sur le sec, en raison de la géométrie d’époque, beaucoup de carrossage. Les pneus avant sur le sec font environ 120 à 150 km de chronos.

Peu d’usure à l’arrière.

Trains roulants :

Lecture de la géométrie et réglages éventuels tous les 6 à 8 rallyes.

Elle a été réglée pour être très agile, du coup moins optimisée pour le rapide, mais elle très facile sous la pluie.

Les triangles conception STAC re fabriqués par Jacques Point, sont mieux que les Renault Sport fabriqués par Matter.

Freins :

On préserve pas mal les coûteux disques sur bols en roulant avec des plaquettes Pagid, moins agressives que les Carbone Lorraine.

A l’arrière, plaquettes d’origine.


Avenir :

Pour finir, elle a la particularité d’avoir uniquement des solutions techniques de l’époque, comme l’arbre à cames qui est la copie des 16s groupe A usine, moteur rageur mais peu coupleux. Pas de séquentielle, tableau de bord de l’époque, une vraie future VH.


Retrouvez Jean Louis dans notre article ICI et sa chaîne YouTube ICI.

Auto-interview de moi même.

Hello à tous,

Aujourd’hui c’est détente, alors pour mieux connaître votre serviteur, je vous propose ma propre interview.


TR500 : Salut, présente toi.

TR500 : Je m’appelle Bastien BEZET, j’ai 34 ans, j’habite à côté de Limonest dans le Rhône. Je suis conducteur de train pour l’activité fret SNCF, pilote de rallye depuis 2012 et créateur de ce blog.

TR500 : Explique nous ton parcours rallystique ?

TR500 : J’ai commencé au slalom de Vienne 2008 sur une 205 GTi 1.6, vite revendue. Puis j’ai acheté ma première Cinquecento en 2011, que j’ai gardée jusqu’en 2016. J’ai loué quelques temps de 2016 à 2018. Puis j’ai monté la Peugeot 106 que j’ai crachée au Charbo 2019. Et me revoilà en 2021 avec cette Fiat. Je ne suis pas spécialisé rallye, je fais du rallye, du slalom ou de la côte suivant mes disponibilités.

TR500 : Pourquoi avoir créé ce blog ?

TR500 : ma sœur m’as dis d’essayer en 2019, de me lancer dans la création d’un blog comme elle a fais elle. Mes antécédents de blog, ne sont pas magnifiques, alors j’ai longtemps hésiter. Au début, je parlais de moi et de mes courses et cela à vite évoluer vers un blog plus destiné aux passionnés et aux débutants.

TR500 : Ton meilleur souvenir depuis que tu roules ?

TR500 : sans nul doute, le slalom de Mornant 2017 en Citroën C2 R2, avec mon pote Ludo.

TR500 : Tu as d’autres passions?

TR500 : alors oui, je suis passionné par le Japon et Les sumo (相撲). J’apprends également le Japonais et je vise à terme le JLPT 4 ou 5. J’ai des centres d’intérêt sur les sports mécaniques et les sports de combats en général. Quand j’ai du temps libre, je boss sur mon blog, c’est ma grande fierté et je passe pas mal de temps sur YouTube pour m’occuper.

TR500 : on te verra en 2021 ?

TR500 : bien sur! je suis super motivé et positif. Je serai présent sur quelques rallyes ou quelques slaloms (à voir suivant ce qui s’organise).

TR500 : Que penses tu de l’arrivée de l’électrique en sport auto ?

TR500 : c’est une bonne chose si cela permet de ne pas signer l’arrêt de mort des rallyes et des circuits Français, mais en même temps, c’est une mauvaise idée de vouloir stopper le moteur thermique pour le remplacer par l’électrique.

Si le sport auto, deviens à terme 100% électrique (d’ici 20 ans je pense!), ce sera sans moi. Sauf si la passion est plus importante, mais cela est mal parti!

TR500 : Merci à toi

TR500 : Merci à moi même. 😅

Fast and Furios Tokyo Drift en vrai.

Hello à tous,

Je pense que vous connaissez tous ma passion pour les voitures et pour le Japon.

Voici différents articles sur le sujet :

Mon expérience automobile Tokyoïte

Ou

Mon apprentissage du japonais.

Ou encore

Les sumo (相撲)


Aujourd’hui, je vous emmène sur YouTube découvrir les coulisses du tuning Japonais avec Mitsu, en cliquant ici Vidéo YouTube.

Pour les passionnés du film, vous pouvez aussi retrouver en lien ci dessous, les musiques du film.

Musique du film.

Musique du film.

Musique du film.


PS : Voici deux représentations de Mona Lisa. La vraie et celle du film.

Bonne journée

Créez votre « skin » avec Skin Alex RBR

Hello à tous,

Aujourd’hui nous allons voir comment faire un skin*, pour jouer à Richard Burns Rally sur PC.

Voici l’interview de Alexandre alias Skin Alex RBR.

Team Rallye 500 : Salut et merci pour l’interview.

Skin Alex RBR : Merci à toi.

TR 500 : Déjà, présente toi stp.

Alex : Je m’appelle Alex et j’ai 23 ans. J’habite du côté de Saint-Etienne et je suis fan de rallye depuis 2005. J’ai travaillé pendant 3 ans dans un garage en mécanique auto, je suis actuellement en formation pour devenir vendeur de pièces automobiles.

TR500 : Explique nous ce qu’est un Skin et comment les réalises tu?

Alex : Je réalise des skins pour le jeu Richard Burns Rally sur PC. J’essaie tout les skins possibles, chaque nouveau est un défi amusant pour moi. Je favorise les voitures de ma région car c’est un plaisir pour le pilote et moi même de les voir rouler virtuellement ! Skins veut dire « peau » traduit de l’anglais, mais on peux simplement appeler ça, « peinture » Je réalise ceux-ci grâce à un logiciel de dessin nommé GIMP qui permet de peindre, coller…. Tous type de stickers, dessins et autres décorations. Pour faire les décos, j’utilise un fichier du véhicule en vue éclatée et ainsi je peint et confectionne le skin puis la transforme pour le mettre dans le jeu en 3D.

TR500 : possède tu des réseaux sociaux ?

Alex : J’ai une Page Facebook ou sont présentées mes skins et mes projets, ainsi qu’un Instagram du même nom.

TR500 : tu es également pilote sur une Citroën AX GTi N1? Explique nous ton parcours.

Alex : Pour mon parcours rallystique, j’ai été spectateur de 2005 à 2017 et en 2018 j’ai franchi le pas, en copilote d’abord, sur Peugeot 106 XSi N1 et Citroën Saxo VTS N2S; puis en 2019 malgré 2 rallyes en copilote, j’ai surtout piloté une AX GTi N1 que j’ai achetée. J’ai effectué 3 rallyes qui c’est terminé par une sortie sur le dernier.

TR500 : que penses tu de l’arrivée de l’électrique en rallye.

Alex : Je vais être honnête avec toi, pour moi l’électrique, en rallye en tous cas, signe l’arrêt de mort de cette magnifique discipline, car pour le bruit des voitures, l’odeur… font parti de l’essence même de ce sport ! Et peut-être que niveau performances, on sera pareil voir, mieux mais le thermique, c’est ce qui a forgé le sport automobile et qui j’espère, continuera ! En tous cas, si le rallye devient électrique, ça sera sans moi autant en spectateur que pratiquant.

TR500 : merci beaucoup et bon boulot

Alex : merci à toi.


*Skin : Skin veut dire « peau » traduit de l’anglais, mais on peux simplement appeler ça « peinture ».

Questions pour un champion.

Hello,

Une question pour un champion, cela vous dis ?

Le principe est simple, une série de 9 questions, vous lisez l’indice numéro 5, vous cherchez la réponse, si vous trouvez pas, vous lisez l’indice numéro 4, jusqu’a vous trouvez la réponse. Le nombre de point, est le dernier indice utilisé pour trouver la réponse.

Exemple :

5. Je suis un blog sur le rallye

4. Créer par une passionné pour les passionnés

3. Je suis actuellement sur ce blog

2. Mon pilote roule en Cinquecento F2000

1. Je suis ?

Si vous trouvez la réponse à l’indice 3, vous avez 3 points et ainsi de suite pour chaque question.

Réponses en bas de la page. Total sur 45 points. Mettez vos scores en commentaire.


Commençons.

Question 1 :

5. Je suis une voiture de rallye française née vers la fin des années 2000.

4. Je suis la 3ème génération du modèle.

3. Dotée d’un moteur atmosphérique de 2 litres et une boîte 6 séquentielle.

2. On me reconnaît avec mon bruit à l’échappement au changement de rapport.

1. J’existe en version access ou maxi, je suis ?


Question 2 :

5. Je suis un rallye Français se déroulant en Auvergne Rhone Alpes.

4. Je suis une épreuve du championnat de France des Rallyes.

3. Je suis un rallye assez rapide, mais j’ai aussi des spéciales sinueuses.

2. Mon parc fermé se situe au centre du village.

1. J’ai le même nom que le sommet de la France, je suis ?


Question 3 :

5. Je suis un modèle de voiture Japonaise.

4. J’ai un modèle homonyme d’une autre marque.

3. Mon modèle homonyme est très présent en drift.

2. Le nom de mon modèle se compose de 3 lettres de l’alphabet.

1. Je suis une Subaru mais également une Toyota, je suis?


Question 4 :

5. Je suis une marque Franco-Anglaise née en 1903.

4. J’appartiens depuis 1979 au groupe PSA.

3. Un de mes modèles phares s’appelle comme une célèbre danse Brésilienne.

2. Mes modèles sont estampillés Ti, GL, GLS, Rallye.

1. Mon logo est un T entouré d’un rond, je suis ?


Question 5 :

5. Je suis une pilote de rallye Française féminine.

4. J’ai roulé en Fiat Cinquecento, Ford Puma Kit car ou en Peugeot 106 Maxi.

3. Mon nom de famille est composé de 2 mots.

2. J’ai également rouler en copilote avec mon mari.

1. Je suis mariée avec François Delecour, je suis?


Question 6 :

5. Je suis nonuple champion du Monde des Rallyes avec mon binôme.

4. Mon binôme est très talentueux.

3. Je suis à la retraite du WRC en même temps que mon binôme.

2. Je suis monégasque.

1. Je suis?


Question 7 :

5. Je suis une formule de promotion Française entre 2004 et 2006.

4. Je suis la moins chère des formules de promotion de l’époque.

3. Les voitures sont quasiment de série avec des pneus de série.

2. Mes voitures sont bi couleurs. Mon moteur est un atmosphérique de 1.6l et 120cv.

1. Renault a rajouter la mention CUP derrière mon modèle, je suis?


Question 8 :

5. Je suis une discipline sportive automobile.

4. Mon but est de glisser et de ne jamais regriper.

3. Je suis née au Japon.

2. En France, je dépend de la FFSA.

1. Un opus de Fast dans Furious, parle de ce sport, je suis?


Question 9 :

5. Je fais partie du moteur et permet un mouvement rotation.

4. On me compte en même nombre que les pistons.

3. Je suis continuellement lubrifié pour éviter ma casse.

4. Je permet un mouvement de va et vien de mon binôme.

5. Je suis fixée autour d’un axe tournant, je suis ?



Réponses :

Question 1 : Renault Clio R3.

Question 2 : Rallye du Mont Blanc. Une voiture électrique sur le Mont Blanc 2020.

Question 3 : Subaru BRZ.

Question 4 : Talbot.

Question 5 : Priscille de Belloy.

Question 6 : Daniel Elena.

Question 7 : Renault Clio Cup Rally

Question 8 : Le Drift. Fast and Furios Tokyo Drift en vrai.

Question 9 : Les bielles.

Les bonnes adresses pour faire du sport automobile.

Hello à tous,

Voici les bonnes adresses pour les débutants, les pratiquants ou les spectateurs.

Contactez moi si vous voulez que votre société apparaisse.


Flocage tableau de bord

Flocage 71 en Saône et Loire.


Achat matériel pilote/copilote

GT2i

RRS dans le Gard.

Oreca dans le Var.

BPS Racing

Le magasin des pilotes dans le Rhône.

PM Racing dans les Alpes Maritimes.

Tpms-shop.fr


Location matériel pilote/copilote


Adhésifs automobile et décoration complète

Concept Adhésif dans l’Ain.

Dioski


Pièces compétition

NSB Concept dans le 91.

Swapland.fr

Config-racing.com

Dtmparts.com

Xrallyparts.com

Daluz.fr

Axauto-parts.com

SJ-3P


Location de voiture de courses

R2S Location en Isère.

Automeca dans le Var.

Europe Location Rallye dans la Loire.


Arceau et montage

J Point dans l’Isère.

MD Service dans la Loire.

VERITEC dans le Nord Pas de Calais


Suspension

R.TEC dans l’Isère.

Viarouge dans l’Aveyron


Préparation moteur

LE NY Compétition dans le Morbihan.

Lorrtec dans l’Ain.


Assurance compétition

Assurance Lestienne dans la Marne.


Matériel de garage, assistance

GT2i

RRS

Oreca

BPS Racing


Pneus semi slick

1001 pneus


Météo sur les spéciales

Météo agricole (heure par heure).


Informations commissaires ou épreuves ou informations diverses

Comité Rhone-Alpes-Auto ou votre comité régional. Utile pour trouver le numéro d’un commissaire, ou informations sur les licences ou les fiches d’homologation.


Forum sur le rallye et petites annonces

Mikado Racing

Rally-Forez

Forum-rallye.com

Forum-auto


Informations diverses

FIA Databases


Sites internet sur le rallye

Rally-Sport

Pilote de course

Team rallye 500.com

Planète Marcus


Photographie et vidéaste

Ouhla lui

Maxicorde

Rivierarallynet.com

Rally fix

01team3V

Rallye Chrono

Maxisound74


Stage de pilotage :

XTREM Drift dans les Bouches du Rhône.


Fédérations et associations :

FFSA

Drift-cfd.com

Rally-2 Kit by Oreca : présentation

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet en plein expansion sur notre territoire et qui devrai bientôt, nous permettre de voir rouler des voitures intermédiaires entre les véhicules R5 et R3.

Le R4 qu’es ce que sait :

Le classe R4 officiellement reconnu comme Rallye 2-kit permet de voir rouler des voitures 4 roues motrices, aux performances proche d’une R5, mais également au dessus des capacités d’une R3. Le R4 semble être l’avenir de la discipline avec un budget maîtrisé.

La société Oreca vends un kit pour cette catégorie, celui comprends :

transmissions

– moteur complet avec turbo et ÉCU

– freins avant et arrière

– faisceau électrique

– boîte à vitesses

– réservoir d’essence

Quelles spécifications technique pour le kit Oreca :

Le prix du kit est de 85000 HT, a cela une caisse arceautée doit s’ajouter car chaque concurrent peux monter la caisse qu’il désire. À condition toute fois de respecter quelques règles (voir ci dessous). Le kit vendue par Oreca est identique à tous les concurrents.

Mais ce n’est pas juste un vulgaire montage de pièces, des études de conception doivent être faites afin de développer l’installation des 4 roues motrices, la modification de caisse, préparé l’arrivée du moteur et des trains roulants. Tout cela n’est a pas la portée du premier venu.

Le moteur 1.6 THP de 263cv emprunté à la 308 GTi prendra place sous le capot, tandis que tous les autre éléments, seront strictement identiques et ils ne seront pas modifiables. Tout simplement car ce kit vendu par Oreca, est homologué FIA et que toutes modifications rendrai l’homologation caduque.

38€ du km annoncé, 40% moins cher à une R5. Le Rally 2 kit ou R4 semble être l’étape intermédiaire avant le grand bain. Marche idéale pour les jeunes talents franchement sortie des formules de promotion. Par dessus ça, le kit existe en version Asphalte et Terre.

Plusieurs véhicules possibles :

Un large choix de véhicules utilisables est disponible. Parmis les voitures déjà construites, il existe les Audi A1, Toyota Etios, Renault Clio, Dacia Sandero, Hyundai i20, Toyota Yaris, Suzuki Swift, Ford Fiesta ou encore Fiat 500 X.

Mais vous pouvez choisir n’importe quel véhicule, tant que celui ci est produit a au moins 2500 exemplaires en 24 mois et qu’il possède un empattement entre 2300 et 2700 mm.

Au 1er mars 2021, le kit est homologué en en Championnat de France des Rallyes asphalte, en plus de l’édition terre et de la coupe de France, très bonne nouvelle pour les passionnés. Le kit est également accepté dans de nombreux pays et sur tous les continents. Et de source sûre, plusieurs projets dans le monde entier sont déjà en cours de réalisation, en plus de ceux déjà existants en Afrique du Sud ou encore en Argentine. La Toyota Yaris Française de Victor Cartier, est la dernière voiture Française construite à ce jour (15/12/2020).

Le projet est suivi de bout en bout par Oreca jusqu’à validation finale et à l’étranger. Le kit est disponible a l’expédition partout dans le monde.


A voir en 2021 sur nos couses. Moi personnellement, j’ai hâte de voir ca.

Joyeuses fêtes à tous.

Hello,

Le team rallye 500 vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année, un joyeux Noël et un bon réveillon à tous.

Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre mon blog, 15000 vues en 2019, 22000 vues en 2020. Il faut exploser les 30000 vues pour 2021. Je compte sur vous!

Prenez soin de vous de RDV en 2021 dans les parcs fermés ou au bord des spéciales.

Merci à tous.

Paris Street Racing : itinéraire d’un passionné

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons parler d’un passionné de drift que vous connaissez sûrement si vous regardez YouTube.

Ainsi Mr Jordan Lapelosa, a accepté de nous parler de drift, de lui et de son équipe.


Team Rallye 500 : Bonjour a toi Jordan, merci pour l’interview

Jordan Lapelosa : Bonjour, merci à toi.

TR : Présente toi stp

JL : Je m’appelle Jordan Lapelosa, j’ai 28 ans, je suis un ancien footballeur et drifteur pro pour 2021.

TR : D’où t’es venu cette passion pour le sport automobile et plus particulièrement le drift?

JL : J’ai commencé par m’acheter ma première propulsion, une BMW E30 Cab. J’ai découvert le street drift et j’y ai pris goût. Ne voulant pas abîmer ma voiture, je me suis donc acheté le fameux BMW E30 Touring.

TR : Pourquoi avoir choisi le drift et pas une autre discipline plus accessible et où le nombres d’épreuves est plus important ?

JL : Je me suis mis dans le drift car pour moi (ressenti personnel), c’est le sport automobile qui me procure le plus de sensations.

TR : Parle nous de ton association Paris Street Racing ?

JL : C’est mon association créée en 2013 dans le but de rassembler des passionnés de l’automobile.

TR : Parles nous de ta chaîne YouTube ?

JL : Lien ici. Ma chaîne YouTube, c’est du drift, les amis, des conneries, quelques galères mais surtout beaucoup de rires.

TR : Je t’ai connu grâce à ton passage sur la chaîne d’Akram Junior; penses tu que ta chaîne aurai autant d’abonnés si tu n’étais pas passé sur sa chaîne ?

JL : Je pense que la chaîne aurai un certain nombre d’abonnés aujourd’hui, mais c’est sur que sans lui, cela n’aurai pas été aussi vite.

TR : Tu passe pilote pro en 2021, que cela veux dire exactement pour toi ?

JL : Oui effectivement, c’est l’aboutissement de 3 ans de travail avec mon équipe et mon écurie. NDLR : la catégorie oblige les participants à avoir une voiture conforme à l’annexe J.

TR : Un pilote préféré ? Toutes disciplines confondues.

JL : James Deane, incontestablement un monstre, le seul pilote à avoir fait 100 points sur un run de qualification.

TR : Que penses tu de l’arrivée de l’électrique en sport automobile ?

JL : Si on devait être objectif, c’est positif car cela permettra de réduire peut être la fermeture des circuits pour nuisances sonores et en même temps, ça signe l’arrivée d’une nouvelle ére. Quoi qu’on y penses, on sera dans l’obligation d’y arriver.

TR : Merci beaucoup

JL : Merci à toi pour cet interview.

Gérer la pression des pneus

Hello à tous,

Aujourd’hui, nous allons voir comment gérer la pression de vos pneus, celle ci peux changer grandement la performance de votre véhicule.


L’air comprimé c’est quoi :

L’air comprimé c’est de l’air qui a été réduite de volume, avec l’aide d’un système mécanique, ce qui permet de stocker cette dernière dans un contenant fermé et étanche pour une utilisation technique.

En réduisant le volume de l’air, celle ci monte en pression. La pression nominale est de 1b. Mais en la compressant, celle ci peux monter à des pressions très élevées (plusieurs centaines de bars).

Ensuite, l’air comprimé peux servir à tout un tas de fonctionnalités dans l’industrie mais aussi chez nous.

Exemples :

Alimenter un train en air : 9b

Gonfler un pneu de camion : 9,5b

Sabler des pièces : 6b

Fraise de dentiste

Clé à chocs : 7b

Démarrer un réacteur d’avion


ATTENTION, ACHTUNG, WARNING, AVVERTIMENTO, 警告 :

Trop de pression dans le pneu peux être très dangereux :

Vidéo ici


Un pneu c’est quoi ?

Un pneu est une pièce souple en forme de rond, constituée de caoutchouc, tissu et acier. Il est utilisé pour les véhicules roulants tels que les voitures, avion ou camion.

Il se décline en plusieurs version : VL, PL, tracteur, compétition, avion, 4×4, vélo, brouette….

Certains pneus peuvent être rechapés, cela veut dire que la bande de roulement est remplacée par une bande neuve.

Le pneu se compose de 3 parties :

– La partie « sommet » avec la bande de roulement

– La partie « flan » avec flan. Partie assez souple avec toutes les inscriptions du pneumatique.

– La partie « basse » avec le talon.


Air comprimé ou azote?

A priori, l’azote est moins sensible au changement de pression, malgré l’augmentation de la température. A par avoir une bonbonne d’azote à l’assistance, aucun intérêt pourtant moi. L’air est grandement satisfaisant.


Ainsi va et vien la pression….

La pression d’un pneu varie suivant la température de celui ci, plus la chaleur augmente plus la pression grimpe. Ainsi d’une pression au début d’ES de 1.8b, elle peut être de 2.2b ou plus à la fin du parcours.

En général, la pression des pneus avant et toujours plus élevée que celle de derrière. Tout simplement, parce que le poids est plus élevé, sur l’avant de la voiture que sur l’arrière. Je suppose que pour les Porsche, cela doit être l’inverse.

Une pression trop basse de votre pneu peux le faire déjanter, le pneu peux également s’auto détruire rapidement.

Avec une pression trop basse, le pneu s’aplatit avec les effets de la route, la motricité et la tenue de route seront médiocre, avec un mauvais ressenti dans le volant.

A l’inverse un pneu trop gonflé et c’est des pertes d’adhérence assurées et des risques d’éclatement. Le juste milieu doit se trouvé pour débuter la spéciale avec une bonne pression et finir la tracé avec une pression maîtrisée.


En cas de crevaison, que faire ?

Lors de la réécriture au propre des notes par votre copilote, celui ci doit compter le nombre de pages pour parcourir la totalité de la spéciale; ensuite il doit diviser ses deux nombres, pour avoir approximativement une distance parcourue page après page. L’inscription doit être dégressive et doit ainsi se terminer au km 0 sur la dernière page.

Ainsi lors d’une crevaison, votre copilote aura juste à vous annoncer, le kilométrage restant jusqu’à la fin de la spéciale.

Sur les 2 premiers tiers de la spéciale, cela peux valoir le coup de changer une roue sur le bord de la route, au delà, cela n’est plus utile.


La bonne taille de jante dans le bon pneu :

Voici un tableau de correspondance pour vos montages de pneus.

https://blog.quartierdesjantes.com/

Durée de vie d’un pneu de compétition :

Sur une voiture légère et peu puissante, le pneu tiens la moitié de la saison voir la totalité.

Sur une voiture de type R5, au bout de 50 km d’ES, le pneu est à changer, cela ne veux pas dire qu’il est mort, mais qu’il ne peux pas supporter encore 50 km de spéciales, car les performances d’un pneu ne seront plus optimisées.


Voilà, je suis ouvert à toutes spécifications compétition ou tout conseils pour améliorer cet article.

Merci

Le diesel en rallye

Hello a tous,

Le diesel en rallye ? Ben pourquoi pas. Certaines voitures diesel roulent en France et même à l’étranger. Non, ce ne sont pas des Tracteur pulling, mais une petite fumée noire est quand même présente!

Si on me pose la question aujourd’hui, de ce que je pense du diesel en rallye, je réponds « couple de tracteur et des performances honorables ».

En France, les voitures diesel sont interdites en F2000, mais on en retrouve en A ou N. Les moteurs les plus répandus semble être les HDi ou les TDi, peu de chance de voir un jour une Citroën BX 19 TD sur notre territoire. Et pourtant, elle est homologuée en Gr.A et Gr.N, tout comme sa grande sœur la ZX.


Voici une vidéo en France :


Mais aussi à l’étranger :


Liste des voitures qui on le droit de rouler :

Citroën BX et ZX diesel N4 ou A8 (turbo)

– Fiat Punto R3D (turbo)

– Skoda Fabia TDi N4 ou A8 (turbo)

Seat Ibiza et Léon TDi N4 ou A8 (turbo)

– Skoda Octavia TDi N4 ou A8 (turbo)

– BMW 330d N4 ou A8 (turbo)

– BMW 120d N4 ou A8 (turbo)

– Volkswagen Golf TDi (turbo)

– et sûrement d’autres


Alors à qui le tour ?


http://www.teamrallye500.com est un blog créé et mise en ligne par un pilote amateur, dans le but d’aider les débutants mais aussi les spectateurs, dans une passion commune qui est le sport automobile. –

Rouler en corse.

Hello à tous.

Aujourd’hui nous allons voir comment faire pour transporter sa voiture pour faire un rallye sur l’île de Beauté.

La Corse regorge de courses automobiles, avec certaines épreuves très connues. Vous l’avez décidé et vous voulez participer à un rallye sur l’île de Beauté -> c’est ici.

Avant toutes choses pour aller en Corse, il vous faut prendre le ferry au départ de Marseille/Nice ou Toulon (pour la France).

Vous pouvez avoir une cabine car la traversée dure environ de 10 à 12h.


Lors de l’achat de votre réservation vous devez impérativement cochez :

– dates aller/retour

– la voiture ou le fourgon qui tracte avec la marque et le modèle

– hauteur et longueur du fourgon.

– cochez la case remorque

– hauteur et longueur de la remorque

D’après les informations d’un collègue, la société qui exploite les ferrys ne demandent aucun documents concernant la voiture de course.


Achetez vos billets en avance :

Comme pour mon voyage à Tokyo ou j’ai dû acheter mes billets quelques mois avant, afin d’avoir un tarif aller/retour correct. Ben c’est exactement pareil avec le ferry pour la Corse. Plus la date du départ approche et plus le tarif augmente. A 400€ l’aller/retour pour la Corse, celui ci peux doubler ou même plus si vous vous y prenez au dernier moment.

Budget total pour un rallye régional en Corse :

Budget rallye régional : env. 800€

Ferry : env. 500€

Logement en Corse : 100€

Total : 1400€

Voilà, bon rallye à tous.


Les sumo (相撲)

Hello à tous, hajimemashite* !

Grand jour pour moi aujourd’hui, ou je vais vous parler d’une de mes premières passions.

L’origine de ma passion :

Le président de la république Jacques Chirac, propose à l’empereur du Japon de venir faire un tournoi d’exhibition en France.

Cela fut chose faite en 1995. La diffusion télévisée de cet événement sera sur France 2 et c’est déroulé lors de la deuxième partie de soirée. Étant petit (8 ans), mon père me proposa de l’enregistrer sur cassette VHS et de le regarder plus tard.

Le lendemain, alors que mes parents et ma sœur dormaient encore, je m’installai devant la télévision et regardai ce sport inconnu pour moi et inconnu pour beaucoup de Français.

….le début d’une forte passion pour ce sport….

Lors de la vision de ce tournoi, j’ai vraiment été surpris par leur force, le poids et l’agilité des lutteurs, parsemé par un côté très solennel. Cela donne le début d’une forte passion pour ce sport japonais ancestral. Ma passion pour le Japon et mon apprentissage du Japonais arrive de là.

De 15 ans à environ 18 ans, ma passion pour le sumo faiblit pour laisser place aux sports mécaniques. Mais tout bascula lors d’un repas chinois en 2006 dans mon premier appartement avec ma compagne.

Les sumo ne sont pas tous obèses!

Contrairement aux clichés et aux idées reçues, les sumo ne sont pas tous gros (Taille moyenne de 1m86 pour 155 kg). C’est comme si vous dites à Teddy Riner qu’il est obèse!

Les sumo professionnels (ceux qu’on trouvent au Japon), s’entraînent 6 jours sur 7 à jeun, pendant environ 3 à 4h. Puis ils mangent une grande quantité de nourriture (viande, poisson, riz, légumes et bières), puis dorment. A leur réveil c’est quartier libre puis repas du soir et extinction des feux. Au final, c’est 10000 kcal avalées chaque jour.

Tous les deux mois, ils passent un bilan de santé et pour la plupart ils sont en bien meilleure santé que nous, car contrairement aux idées reçus, ce ne sont pas les hamburgers/coca qui les font devenir massifs, mais le shanko nabe*.

La vie des jeunes sumo et très stricte et disciplinée, lever avant tout le monde, entretien du dohyo*, préparation du repas pour toute l’écurie, entretien des chambres et mise à disposition de leurs supérieurs.

Les sumo quelques soit le grade vivent ensemble dans une maison appelée Heya*. Ils n’ont pas d’autre emploi car le sumo est leur activité principale. Ils vivent, mangent ensemble et dorment dans un dortoir.


Un entraînement sur-humain :

Le sumo est un art martial, les lutteurs sont des véritables athlètes sur tous les plans, prendre 10 kg par an et arriver à maintenir ce poids est une prouesse notamment pour les lutteurs normalement maigres. Soulever des poids très lourds, répéter 200 fois la même choses quotidiennement ou bien faire le grand écart quand on fais 180 kg est juste exceptionnel.

25h d’entraînement par semaine, des grands écarts, du soulevé de terre, des squats avec un sumo sur le dos, des combats à tour de bras…. et tout cela pour quoi? Pour monter dans le classement, monter dans les grades qui les feront passer de l’enfer des divisions apprentis, à la division salariée.

Se faire maltraiter, humilier pour être encore plus fort, cela permet aux sumo de devenir aux yeux des japonais et aux miens, des demi-dieux.

Les lutteurs portent un mawashi* noir pour les apprentis et blanc pour les premières divisions, ce qui permet de les différencier. Deuxièmement lors des tournois, la coupe de cheveux est coiffée d’une manière différente.


Toute une histoire de grade :

Voici la liste des grades et leurs équivalents par rapport au foot :

Yokozuna (71 lutteurs ont atteints se rang en plusieurs siècles) – Équivalent 2 premiers de la ligue 1. Vidéo ici

Ozeki – Tête de liste de ligue 1

Sekiwake – Haut de classement de la ligue 1

Komusubi – Haut de classement de la ligue 1

Maegashira – Reste de la ligue 1

Tous cet ensemble forment l’équivalent de la ligue 1 en foot.


Juryo – Ligue 2

Makushita – National

Sandamne – National 2

Jonidan – National 3

JonokuchiRégional 1

Mae zumo – Débutants


Déroulement des combats :

Les deux lutteurs sont appelés sur le dohyo, se saluent et jettent du sable pour chasser les mauvais esprits. Ils répètent l’opération 2/3 fois.

Puis l’arbitre se mets en position, les deux lutteurs se regardent et lancent le « tachai ai* » mutuellement, le premier des deux lutteurs qui touche le sol avec autre chose que ses pieds, ou sort du cercle sacré a perdu.

Vidéo d’un combat ici

Six tournois par an permettent aux lutteurs de s’affronter. Chaque tournoi dure 15 jours avec 1 combat par jour. Le lutteur doit avoir au moins 8 victoires pour monter dans le classement, si ce n’est pas le cas, il descendra dans le classement pour le tournoi suivant.

Il existe 82 prises autorisées, tandis que tirer les cheveux, les doigts dans les yeux ou taper sur les parties géniales sont interdites. Six arbitres sont présent lors de chaque combat, ce qui permet de voir dans tous les angles.

Les divisons apprenties ne font que 7 combats en 15 jours, tandis que les divisons supérieures en font 1 par jour pendant 15 jours.

Les tournois sont des événements très populaires et très bruyants, ce qu’il tranche un peu avec la société japonaise plutôt calme et timide.

Trois tournois se déroulent à Tokyo, un à Nagoya, un à Osaka et un à Kuyshu. Chaque jour du tournoi commence par le dohyo iri, une cérémonie offerte par les Yokozuna pour lancer les hostilités.

La journée se termine par la « danse du sabre » puis les spectateurs peuvent rentrer chez eux.


Comment reconnaître un sumo ?

En général, quand vous serez dans le quartier de Ryogoku ou proche de la Tokyo skytree, vous pouvez au détour d’une rue trouver des sumo à l’entraînement dans leur écurie.

Parfois vous pouvez les croiser dans les konbini*, dans la rue ou les métros.

Ils seront en général en tenue traditionnelle et leurs coiffures vous interpelleront tout de suite. De plus, leurs physiques ne passe pas inaperçus dans une société où les gens sont globalement petits et maigres.

Vous pouvez aussi vous rendre au musée du sumo et prendre des photos avec leur homonyme en carton de taille réelle.


Vous aussi vous voulez devenir sumo ?

Option 1 : Pour devenir sumo, il faut être japonais.

Option 2 : Chaque écurie à le droit à un étranger, mais en général, celui ci a un palmarès dans du sport de combat et il doit avoir moins de 25 ans et parler japonais.

Option 3 : satisfaire aux examens physique, (1m67, 67 kg minimum, prise de sang….)


LEXIQUE :

Hajimemashite : enchanté.

Shanko nabe : plat japonais ressemblant à un pot au feu.

Dohyo : cercle sacré de 4m55cm, fabriqué en argile à la main et démoli après chaque tournoi.

Heya : littéralement « chambre » en Japonais.

Mawashi : ceinture en tissu ou en soie faisant le tour des lutteurs. Ils mesurent entre 3 et 7/8m.

Konbini : supérette Japonaise (Seven Eleven, Lawson, Maruastu….)


Voilà, je peux parler de sumo pendant des heures, mais j’ai marqué que l’essentiel. Bonne lecture.

[DECOUVERTE] Tracteur pulling

Hello à tous,

Aujourd’hui nous allons parler d’un sport mécanique assez connu dans certains pays mais un peu moins connu en France.

Nous allons parler du tracteur pulling, je pense que vous avez déjà vu au moins une vidéo sur le sujet.

Des tracteurs ou des camions très modifiés tirant une charge, qui s’enfonce dans la terre au fur et à mesure de son avancement, ce qui rends la charge de plus en plus dure a tracter. Voilà le leitmotiv du tracteur pulling.

Sport apparu vers 1920 aux USA et importé vers 1970 en France, le tracteur pulling connaît un certain essor en France. A l’instar du rallycross où un gros sponsor a permis de faire évoluer considérablement le discipline, un gros sponsor permettrai par exemple de montrer plus de visibilités pour ce sport mécanique assez méconnu.

L’objectif : le Full-Pull ou la ligne des 100m, celle ci doit être atteinte pour avancer dans la compétition jusqu’à la finale. La charge quand à elle, légère au début a tendance à s’enfoncer dans la terre au fur et à mesure de l’avancement du tracteur, se rends la charge quasi inbougeable si le tracteur n’était pas lancer auparavant.


Cette discipline est divisée en catégorie :

  • les garden (tondeuse à gazon) 
  • les 0,96 tonne 
  • les 2,5 tonnes ou Light Modifier
  • les 3,5 tonnes ou Modified 
  • les 4,5 tonnes ou Heavy Modified 
  • les Pro-stock 
  • les Super-stock Limited 
  • les Super-stock

Niveau moteur, il existe certains engins exotiques :

– turbine d’hélicoptère

– turbines d’hélicoptères

– plusieurs moteur américain (small ou big block de 500cv l’unité)

– moteur diesel de 2500 chevaux.

– des moteurs V10 de 1500 chevaux.


Étant fan de sumo depuis tout petit (en plus du sport automobile), je peux presque comparé ce sport à du sumo (相撲) tellement tout est démesuré. Je ferai un jour un article sur le sujet.


Ou voir du tracteur pulling en France :

Déjà il faut savoir qu’il existe une fédération : http://www.tracteurpulling.fr

Pour voir des tracteurs de course, visiblement vous avez quelques choix :

  • Bernay
  • Bouconville
  • Lubersac
  • Sens De Bretagne
  • Aizenay
  • Windenhof

Bon spectacle mécanique.


Participez vous aussi au rallye Monte Carlo 2021 avec HiEvents.

Traditionnelle manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes, le Monte Carlo 2021 se déroulera du 21 au 24 janvier 2021 autour de Gap. 16 spéciales et 309 km de spéciales seront au menu des équipages de cette édition.

Participez vous aussi au rallye avec HiEvents. HiEvents est une société qui organise des événements autour du rallye Monte Carlo, événements ouverts aux passionné(e)s.

Mais la société propose aussi au catalogue d’autres manifestations (trophée Andros, 24h du Mans….).


La société propose plusieurs packs à ses clients :

PACK OUVREUR :

Dimanche (2ES)
  • Accueil tôt le matin à notre point de rendez-vous dans notre hôtel partenaire 4* situé à 5 minutes de l’aéroport de Nice. Parking pour votre voiture
  • Café d’accueil
  • Présentation des Subaru Impreza, des pilotes et de votre équipe d’accompagnement
  • Remise de vos pass
  • Départ en convoi vers le Col du Turini (3 personnes / véhicule)
  • Montée de la spéciale mythique
  • Arrivée au col du Turini
  • Petit-déjeuner en auberge renommée avant la première spéciale du jour
  • Suivi des spéciales ES13 Le Maïris / Moulinet 1 (8h42) et ES15 Le Maïris / Moulinet 1 (10h38)
  • Open-bar
  • En fin de spéciales déjeuner à l’auberge (menu 3 plats, vin et boissons comprises)
  • Après le déjeuner, descente retour à bord de votre Subaru et parcours de liaison vers votre point de départ
  • Fin de la journée
  • Assistance Hi Events

OPTION PODIUM

  • Retour à Monaco en Subaru pour suivre la remise des Prix sur le port à 15h
  • Temps libre pour visiter la vieille ville
  • Tour commenté du circuit de F1 en Subaru
  • Transfert retour vers votre point de départ

En option : Nous organisons votre séjour complet sur place : hébergement, transferts, activités, etc.

TARIFS HT/PERSONNE (TVA 20%)

Dimanche : 400 € soit 480 € TTC

Option Podium : +137,50 € soit 165 € TTC

Option hébergement chambre double + dîner du samedi soir (menu 3 plats) : +70 € soit 84 € TTC

Option hébergement chambre simple + dîner du samedi soir (menu 3 plats) : +100 € soit 120 € TTC


PACK AU CŒUR D’UN TEAM LEADER :

Vendredi / samedi (2 ES)

  • Accueil par notre staff sur le lieu de rendez-vous convenu ou Aéroport ou Gare
  • Remise de vos cadeaux souvenir (sac et bonnet du team)
  • Transferts en minibus en compagnie des consultants du team pour suivre 2 ES dans la journée
  • Déjeuner dans l’espace hospitality du team en compagnie des pilotes et du staff
  • Visite guidée du parc d’assistance et de la structure du team en compagnie des pilotes, ingénieurs et mécaniciens
  • En fin de journée transfert retour vers votre lieu de départ et fin de nos services

En option : Nous organisons votre séjour complet sur place : hébergement, transferts, activités, etc.

TARIFS HT/PERSONNE (TVA 20%)

Vendredi : 990€ soit 1 188€
Samedi : 990€ soit 1 188€


PACK HÉLICOPTÈRE :

Vendredi 22 janvier 2021 (4 ou 5 ES)

    SUIVI DE 5 ES

  • Accueil par votre staff à la base hélicoptère de Tallard tôt le matin
  • Remise de vos cadeaux souvenirs (sac, plaque de rallye, …)
  • Transfert en hélicoptère pour suivre l’ES n°3 du rallye – Aspremont / La Bâtie-Des- Fonts 1 (8h36)
  • Transfert en hélicoptère pour suivre l’ES n°4 – Chalencon / Gumiane 1 (9h54)
  • Transfert en hélicoptère pour suivre l’ES n°5 – Montauban sur l’Ouvèze / Villebois-Les-Pins (11h27)
  • Transfert en hélicoptère vers le lieu du déjeuner en auberge typique boissons incluses
  • Transfert en hélicoptère pour suivre l’ES n°6 – Aspremont / La Bâtie-des-Fonts 2 (14h58)
  • Transfert en hélicoptère pour suivre l’ES n°7 – Chalencon / Gumiane 2 (16h16)
  • Transfert retour en hélicoptère à la base de Tallard
  • SUIVI DE 4 ES

  • Même programme avec base hélicoptère secteur des Serres et suivi des 4 spéciales ES4,ES5,ES6 & ES7

TARIFS HT/PERSONNE (TVA 20%)

5 ES: 1 410,00 € TTC soit 1 175,00 € HT
4 ES: 1 260,00 € TTC soit 1 050,00 € HT

Samedi 23 janvier 2021 (3 ES)
  • Accueil par notre staff à la base hélicoptère de Tallard tôt le matin
  • Remise de vos cadeaux souvenirs (sac, plaque de rallye, …)
  • Transfert en hélicoptère vers l’ES n°9 Saint-Clément / Freissinières 1 (10h38)
  • Transfert en hélicoptère vers l’ES n°10 Saint Apollinaire/ Embrun (12h15)
  • Transfert en hélicoptère vers l’ES n°11 – Saint-Clément / Freissinières 2(14h08)
  • Déjeuner/collation sur la spéciale
  • Transfert retour en hélicoptère

TARIFS HT/PERSONNE (TVA 20%)

1 290,00 € TTC soit 1 075,00€ HT


>>>>>>> Informations et réservations sur ce lien <<<<<<<<


Déroulement du rallye Monte Carlo 2021 :

Essai : Volant Logitech g29

Hello à tous,

Aujourd’hui je test le volant Logitech G29* avec le pédalier et la boîte à vitesse en H.

Pour se faire, j’ai testé avec différents jeux sur PlayStation 4* : Assetto Corsa*, Dirt Rally 2.0*
et Truck Driver*.

*Liens directement vers le site Amazon.


Premières impressions :

En sortant de l’emballage ce volant et ses accessoires, ceux ci on l’air de bonne facture et assez lourd. Le pédalier reprends bien la « dureté » des trois pédales. Le volant avec ses 900 degrés ressemble bien à un volant de voiture. Les fixations sont bonnes et permet au volant de ne pas bouger, le pédalier lui a tendance à un peu avancer.

La boîte à vitesses est un peu petite et un peu molle. Mais après tout cela est suffisant.


En pratiquant :

Sur Assetto corsa ou Dirt Rally 2.0. Le volant retransmet bien la route, les glissades et le patinage des roues, le retour de force est bon sauf sur les vibreurs ou le volant est un peu dur. RAS pour le reste. Les palettes au volant en aluminium sont bien dimensionnées et solides.

Quasiment toutes les touches sont à portée de mains, une petite impulsion permet de changer de vue ou d’activer le ralentisseur à main du camion (Truck Driver).

Pour le pédalier, le ressenti est bon, manque peut être un peu de course pour la pédale de frein et d’embrayage. Celui est quand même bien réussi et réaliste.

La boîte à vitesses est un peu molle comme que je disais avant, il faut bien décomposer les mouvements au risque de faire 4 -> 3 ou 2 -> 6.

Sur Truck Driver, la retransmission est bonne tout comme au dessus, mais le volant petit se ressent vraiment dans ce jeu encore plus que dans Assetto ou Dirt Rally.


Mon avis :

4/5 : Volant très sympathique, bon ressenti, pas très cher. Bonne finition, mais je pense volant trop petit. Ce n’est pas bien sur un vrai volant de simulateur, mais pour un premier volant, c’est l’idéal.

Petit bémol, les fixations de la boîte à vitesses sont trop espacées en butée haute, pour fixer sur le levier sur une table en verre, il faut mettre un petit support en dessous de la bonne épaisseur, pour avoir une bonne fixation.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑